Les 5 lois de la Médecine Nouvelle selon Hamer

Comme je vous en parlais dans mon précédent article “ Hommage au Docteur Ryke Geerd Hamer ”, je voudrais vous présenter ces 5 lois biologiques de la Médecine Nouvelle. Il s’agit d’une approche médicale séduisante mais très controversée. Elle remet en question les fondements de la médecine moderne. Ce qui nous expose une autre manière de concevoir la genèse des maladies. Elle est en effet controversée car ce médecin méprise toute approche non conventionnelle en thérapie

Médecine Nouvelle selon le docteur Hamer
Les 5 lois biologiques de la Médecine Nouvelle : une approche qui expose une autre manière de concevoir la genèse des maladies.

Mais elle n’est pas vraiment nouvelle. Il n’est ni le premier ni le seul à déchirer le voile de l’obscurantisme pasteurien. D’autres également participent à l’élaboration de ce nouveau paradigme en cours d’émergence dans tous les domaines de la connaissance. Cette mutation conceptuelle a été amorcée par de grands précurseurs comme le médecin analyste Georg Groddeck*. Elle a été depuis approfondie par le contemporain Michel Moirot* et complétée par l’approche originale de Michel Odent*, entre autres,  dont le concept de “ santé primale ” marque également un tournant dans notre compréhension de la santé et des maladies.

 

Qui était le docteur Hamer ?

Né en 1935, Ryke Geerd Hamer est un médecin allemand  qui pratique pendant près de vingt ans ce que nous nommons de nos jours la médecine officielle ou conventionnelle.

Cliquez sur cette image pour lire mon précédent article sur le Docteur Hamer.

C’est en 1978 que sa vie bascule. Au mois d’août, son fils Dirk est accidentellement blessé par balle et va décéder en décembre de la même année. Peu de temps après, le Dr Hamer est atteint d’un cancer des testicules. Pour en savoir plus, cliquez ici pour mon précédent article, ou consultez les nombreux liens cités dans les sources de ce précédent article.

Ces événements tragiques seront à l’origine de réflexions puis de découvertes originales qui, aujourd’hui, mettent à mal toute la médecine officielle. Selon lui, cette médecine est basée sur des hypothèses non démontrées. A l’inverse, sa “ Médecine Nouvelle ” s’appuie sur cinq lois biologiques universelles, codées dans chaque cellule de tout être vivant selon lui.

 

Médecine Nouvelle : 5 lois biologiques selon Hamer

Selon Hamer, tout cancer résulte d’un choc psychique, conflictuel et dramatique qui est vécu dans l’isolement. Cette notion d’isolement est essentielle selon lui. Une altération visible au scanner cérébral se manifeste dans le cerveau, c’est ce qu’il va appeler le Foyer de Hamer. Au même moment, il s’ensuit l’amorce d’un cancer dans la partie bien spécifique du corps. L’emplacement exact est déterminé par le Foyer de Hamer. Il y a donc :

  •   le psychisme, qui est le programmeur,
  •   le cerveau, qui est l’ordinateur
  •   l’organe, qui est la machine.

La médecine classique est basée sur des milliers d’hypothèses. La Médecine Nouvelle est établie empiriquement. Elle repose sur 5 lois biologiques qui peuvent être vérifiées à n’importe quel moment sur n’importe quel patient. Cette Médecine Nouvelle se passe donc d’hypothèses.

Selon Hamer, les maladies ne sont pas accidentelles mais plutôt des programmes spéciaux et sensés de la nature. Selon lui, la maladie n’est pas le fruit du hasard. Bien au contraire !

Pour consulter des extraits de son livre “ Fondement d’une Médecine Nouvelle “ publié en 1988, suivez ce lien.

 

1) Toute maladie commence par un choc ou un traumatisme : la première loi biologique est la loi d’airain du cancer.

 


La première loi biologique s’énonce ainsi :

 

“ Toute maladie – et par conséquence aussi toute forme de cancer – est déclenchée par un syndrome Dirk-Hamer (DHS), c’est-à-dire par un conflit biologique ou psychique grave, aigu, dramatique, violent. “

Cet état de fait nous est plus connu sous le terme de traumatisme ou choc.

Le Dr Hamer fait la découverte de la Loi d’Airain du cancer alors qu’il cherche à comprendre les mécanismes de son propre cancer. Voici ses 3 critères :

 

Premier critère :

Tout cancer ou maladie équivalente débute par un DHS (Dirk Hamer Syndrome), c’est-à-dire un choc conflictuel. Ce choc doit être extrêmement brutal, vécu dramatiquement et dans l’isolement. Les conditions sont alors réunies pour déclencher un DHS. A cet instant, il se produit un Foyer de Hamer aux 3 niveaux : psychique, cérébral et organique.

 

2ème critère :

A l’instant du DHS, c’est la teneur du conflit qui détermine la localisation du Foyer de Hamer dans le cerveau, ainsi que la localisation du cancer (ou équivalent) dans l’organe.

 

3ème critère :

A partir du DHS, il y a corrélation exacte entre l’évolution du conflit et celle du cancer (ou équivalent), à la fois au niveau cérébral et organique.

Hamer va commencer par axer toutes ses recherches initiales sur le cancer. Ensuite, il va élargir son propos à l’ensemble des pathologies susceptibles d’atteindre les hommes ou tout être vivant en général. Face à la cancérologie officielle qu’il considère enferrée dans ses paradoxes, il établit un lien sans ambiguïté entre la perte brutale de son fils Dirk et l’apparition de sa maladie.

” Tout cancer résulte d’un choc psychique, conflictuel, dramatique, vécu dans l’isolement “, le fameux DHS.

Il est important de comprendre que pour Hamer, il s’agit d’un conflit biologique et non psychologique. L’homme peut subir des situations de dévalorisation, des conflits avec ses descendants, des frustrations sexuelles… Ce dernier n’est pas toujours capable de les solutionner. Il peut même se trouver incapable de les verbaliser, ce qui lui permettrait de les évacuer.

 

La maladie : un programme cohérent destiné à assurer la survie

Dès lors va apparaître une ” maladie “, qui est alors un message, un programme cohérent destiné à assurer la survie. Il existe toujours une corrélation précise entre la façon subjective dont la personne ressent le choc initial et le cerveau.

Hamer prétend qu’il existe une corrélation entre la façon subjective dont la personne ressent un choc initial et le cerveau. Il se produit selon lui une lésion dans une aire spécifique du cerveau.

En effet, Hamer prétend qu’il se produit une lésion dans une aire spécifique du cerveau. Et le lieu de cette lésion est déterminé par la nature du conflit. Cette lésion serait à l’origine du processus de cancérisation.

 

Hamer a passé de nombreuses années à essayer de prouver sa découverte, en multipliant les scanners cérébraux de nombreux patients. C’est ça qu’il appelle le Foyer de Hamer.

 

 

 

 

 

Ma réflexion :

Où sont les études sérieuses qui contrediraient la thèse de Hamer ?

Tout d’abord, je ne m’explique pas pourquoi ni comment cette “ théorie “ ne semble pas être vérifiée par des études sérieuses. cela me permettrait de valider, ou pas, ce que ce médecin prétend… Je ne suis pas médecin, je ne peux aucunement vous dire si de telles idées sont plausibles. Ce que j’ai compris c’est juste que ce médecin a, semble-t-il, passé sa vie à essayer de prouver quelque chose qu’il prétend avoir vérifié sur de nombreux patients. La médecine conventionnelle n’aurait jamais voulu reconnaître ses travaux !!

Je n’ai pas trouvé une seule étude qui aurait fait les mêmes recherches que lui et qui aurait trouvé le contraire, ou autre chose… Pas d’étude sur des scanners de lésions au cerveau, ni d’étude établissant ou non une éventuelle corrélation avec le vécu de la personne. Si quelqu’un pouvait me renseigner sur le sujet, je le remercie d’avance de me contacter. Ca m’intéresse de comprendre…

Thèse selon laquelle, sans choc émotionnel préalable il n’y a pas de cancer

Bon, la relation entre cancer et psychisme n’est pas nouvelle. Mais ce que Hamer cherche à prouver, c’est que le choc psychologique (qu’il appelle DHS) s’imprime dans le cerveau puis dans le corps pour aider la personne à survivre à son conflit. Autrement dit, la maladie serait un programme biologique porteur de sens. Et donc, pour Hamer, les facteurs extérieurs (type virus, pollutions, génétique…) ne peuvent pas générer de cancer s’il n’y a pas de choc émotionnel. En plus, Hamer assure que la guérison a lieu spontanément dès que le patient prend conscience de l’origine de son mal. Ce serait donc la fin de la médecine symptomatique, par opposition à l’approche globale que Hamer propose. 

 

2) Lorsque le conflit est résolu, la maladie a 2 phases : la deuxième loi biologique est celle des deux phases de toute maladie.

 

“ Toute maladie suit une évolution biphasique à condition que le conflit ait été résolu “.

Cette découverte est absolument fondamentale. Ainsi, le DHS, le traumatisme, le choc, est le détonateur de la maladie.

La première phase est l’évolution du conflit.

Elle débute avec le DHS et fini avec la solution du conflit. Elle se caractérise par un stress psychique. L’individu pense toujours à son conflit, il dort mal ou pas du tout, perd du poids, ne mange plus et a les extrémités froides.

C’est ce qui s’appelle en médecine les “ maladies froides “.  A partir du “ choc psychologique “ le conflit est actif.

La solution du conflit marque le début de la deuxième phase, la phase de guérison.

Celle-ci entraîne un bien-être psychique, l’individu est comme libéré d’un poids énorme, il dort à nouveau bien, il a faim, il gagne du poids et il a les extrémités chaudes, voire bouillantes. Cette phase est marquée d’une grande fatigue et d’un repos nécessaire. Parfois elle s’accompagne de fièvre, de troubles de la vue, de maux de tête, de sécrétions, de vomissements, etc.

Ce sont les “ maladies chaudes “ de la médecine traditionnelle.

La personne est alors en train de guérir ! Donc les symptômes que l’on prend pour des maladies, seraient en fait des guérisons commandées par le cerveau… Il faut absolument que le conflit soit résolu, alors la guérison peut avoir lieu, et sans risque de récidive.

 

3) Toute maladie commence dans la tête : la troisième loi biologique concerne le cerveau.

 

“ La troisième loi biologique dit (de façon simplifiée) que les maladies (et la guérison) sont dirigées par les feuillets embryonnaires. “

Selon lui, il n’y a rien qui se passe dans l’organisme sans que cela n’ait été dirigé par le cerveau. On peut dire que le cerveau est l’ordinateur central de tout l’organisme. Le DHS, c’est-à-dire le traumatisme qui initialise la maladie, produit au niveau du cerveau un Foyer de Hamer. Celui-ci peut être visualisé au moyen d’un scanner cérébral (tomogramme).

Appareil combiné pour la tomographie par émission de positons (TEP) et la tomographie par ordinateur à rayons X (CT), Siemens Biograph.
Résultat d’une tomographie (scanner cérébral).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hamer est vraiment le seul à avoir une telle vision de la maladie. Selon lui, la maladie est un programme spécial pour résoudre un problème biologique inattendu et peu ordinaire. Son point de départ est l’origine embryologique des tissus organiques.

 

Ectoderme, mésoderme, endoderme :

Peu après la fécondation, trois feuillets s’individualisent, l’ectoderme, le mésoderme et l’endoderme, à partir desquels vont se développer tous nos tissus et organes.

Hamer sait qu’il y a 3 éléments dans la maladie. Le conflit initial, la zone précise du cerveau touché (Foyer de Hamer révélé par un scanner) et la localisation organique précise du cancer. Lorsqu’il connaissait 1 seul de ces 3 éléments, il était capable d’en déduire les 2 autres.

Selon ses défenseurs, il ne s’est jamais trompé ! Bien sûr, ils s’appuient sur la longue expérience de ce médecin hors norme capable de décoder un scanner cérébral et de déjouer le cancer de ses patients. Il passait pour cela par la verbalisation de leurs conflits…

La médecine pasteurienne s’oppose radicalement à cette vision du corps humain. Une tumeur de la phase active sera éliminée ou enkystée en phase de guérison. Tandis qu’une prolifération cellulaire en phase de guérison correspond toujours à la réparation d’une nécrose ou d’une ulcération induite par le conflit actif.

 

Un véritable changement de paradigme !!!

Lors de la phase active de la maladie, il faut absolument passer du temps avec le patient, dialoguer longuement afin de situer l’origine précise de son conflit. Lorsqu’il en a pris conscience, il faut trouver une solution pratique. Pas toujours facile !!!

Cet extrait de conférence du Docteur Van Den Bogaert sur la symbolique du cancer est édifiante.

 

4) Les microbes ne sont pas la cause de la maladie mais son effet : la quatrième loi est relative aux microbes.

 

” Les microbes sont nos amis.” Docteur Olivier Soulier.

Virus, bactéries, mycobactéries et champignons ne sont pas nos ennemis ou destructeurs de la santé. Ils sont nos amis symbiotes qui optimisent la guérison. Ils n’interviennent que sur ordre du cerveau de l’organisme après la solution du conflit.

Depuis Louis Pasteur et encore à présent, la médecine dite scolastique ou universitaire considère les microbes comme des agents nuisibles. Nous devons à tout prix les détruire. C’est insensé. Nous avons un besoin urgent des microbes avec lesquels nous avons vécu en symbiose depuis des millions d’années.

Je vous conseille de jeter un œil sur le site d’Olivier Soulier si vous voulez en savoir plus sur les microbes ! Voici un extrait de son DVD sur les microbes :

 

Si, pour des raisons de phobie antibactérielle (médicaments antibiotiques) nous n’avons plus de mycobactéries, nous ne pouvons plus évacuer nos tumeurs adénoides en phase de guérison.

Chaque famille de microbes intervient sur du tissu embryonnaire précis, durant la phase de guérison. Selon Hamer, les microbes sont contrôlés par le cerveau et ne sont pas responsables des symptômes, au contraire.

 

 

Médecine pasteurienne VS Médecine Nouvelle

La médecine pasteurienne considère les microbes comme pathogènes. A l’inverse, pour la Médecine Nouvelle ils sont utiles partout dans l’organisme.

 

C’est toute notre conception des microbes qui est à revoir ! Cette 4ème loi détruit à elle seule tout le mythe pasteurien et ses conséquences.

Pas étonnant que Hamer ait été tant décrié ! Ce qu’il revendique, c’est que toutes les maladies infectieuses sont des processus de guérison. Et selon l’aire cérébrale concernée, les microbes qui interviendront seront différents…

Nous sommes donc les créateurs de notre réalité, de nos maladies comme de nos guérisons. Ce qui nous confère un pouvoir que la plupart d’entre nous ignore, et que peu savent utiliser !… Cela a de quoi faire tourner la tête, vous ne trouvez pas ?

En gros, on peut dire que les champignons, mycobactéries et bactéries aident à réduire par caséification les tumeurs des organes dirigés par le cerveau ancien. On peut dire aussi que les virus et certaines bactéries reconstituent les nécroses et ulcérations en phase de conflit résolu.

 

5) Toute maladie a un sens biologique bien déterminé : la cinquième loi, la quintessence.

 

La 5ème loi biologique nous révèle que : “ la soi-disant ‘maladie’ est en fait un programme biologique spécial bien-fondé prévu par la nature depuis tout temps.”

 

Cette quintessence est l’âme de toute la Médecine Nouvelle.

Les maladies comme on les entendait n’existent plus. Puisque les symptômes s’expliquent et peuvent être maîtrisés dans la plupart des cas.

La dynamique universelle qui nous régit tous (humains, animaux et plantes), c’est la survie. Nous voulons tous survivre. Ainsi, la ‘maladie’ est un facteur important pour nous aider à surmonter une difficulté ou un obstacle.

C’est perturbant de constater que Hamer considérait que la maladie est un programme spécial dont le sens est biologique. Cela remet en question non seulement les thérapies symptomatiques, mais en plus les rend absurdes. Comment intervenir, après cette découverte, dans les cycles merveilleux de la nature, dans ce programme spécial au sens biologique de la nature ?

 

Les maladies n’existeraient pas et n’auraient jamais existé au sens où nous l’entendons. Ce ne seraient que différentes phases d’un programme spécial bien-fondé conçu par la nature. Cela expliquerait pourquoi la plupart des animaux guérissent spontanément. Les êtres humains guérissaient également spontanément auparavant, avant l’avènement de la chimie… Hamer a lui-même résumé ses découvertes : Ce que nous avons appelé jusqu’à ce jour, à tort, ‘maladie’ est en vérité le bon sens biologique, un programme spécial de la nature”.

 

Récapitulation et précisions :

 

Toute ‘maladie’ commence par un DHS (traumatisme biologique ou psychique) bien déterminé. Il ne peut y avoir de véritable guérison sans solution définitive du conflit.

L’impact du Foyer de Hamer se manifeste uniquement au relais cervical précis dont relève l’organe ‘malade’.

La latéralité est cruciale pour reconnaître le conflit qui a conduit à la maladie. Par exemple, un cancer au sein gauche, ou au sein droit, n’aura pas la même signification selon que le femme est droitière ou gauchère.

La découverte de la Médecine Nouvelle et l’application des règles qui en découlent ne signifient en aucun cas que nous soyons dorénavant immortels.

Mais nous comprenons pourquoi 80 à 90% des animaux sauvages, ou à l’abri de l’intervention humaine, guérissent spontanément d’eux-mêmes. Et cela même s’il s’agit de cancers. Les êtres humains guérissaient également auparavant dans les mêmes proportions, avant l’ère chimique…

 

Ma conclusion :

J’ai essayé de vous présenter les 5 lois biologiques de la Médecine Nouvelle de Hamer selon ma propre compréhension. C’est ce que j’ai retenu de l’atelier de Harald Baumann. Ce spécialiste de la Médecine Nouvelle a eu a cœur de nous expliquer l’embryologie en détail (ectoderme, mésoderme, endoderme).

Pour ceux que le sujet intéresse, vous pourrez retrouver les tableaux que Hamer a mis au point en cliquant sur ce lien.

 

Cette vision de l’être humain me semble tout à fait révolutionnaire. De nombreux aspects mériteraient d’être approfondis. On comprend combien ce médecin a pu déranger les institutions… En médecine, il y une certaine forme d’omerta.

 

Tout est bon à prendre du moment que ça guérit

Et pourtant, les médecins pouvant témoigner du bien-fondé de cette approche grâce à leur expérience sont de plus en plus nombreux. L’essentiel n’est-il pas la guérison ? Et l’humain, dans tout ça, quelle place occupe-t-il ? Cela me laisse perplexe… Mais si vous voulez mon avis, tout ce qui peut aider à retrouver un équilibre dans son corps et dans son esprit, faut l’essayer ! Alors, si ça passe par du décodage biologique et que ça soulage, ne nous en privons pas… Notre fille a largement su se tailler sa part dans ce gâteau. Ce qui l’a fondamentalement aidée à aller mieux. A chacun de voir.

Portez-vous bien !

 

*  Vous retrouverez une brève biographie de ces scientifiques dans le glossaire alphabétique.

“ Ce qui a été cru par tous, et toujours, et partout, a toutes les chances d’être faux. “    😉

    Paul Valéry

 

sources :

 

voir les sources de mon précédent article…

 

Harald Baumann, diffuseur de Nouvelle Médecine en Suisse.

 

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=biologie-totale-th-presentation

 

http://webblop.pagesperso-orange.fr/Scohy2.htm

 

http://webblop.pagesperso-orange.fr/Info/HamerTribunal.htm

 

 

https://www.psiram.com/fr/index.php?title=M%C3%A9decine_Nouvelle_Germanique&redirect=no

 

https://www.psiram.com/fr/index.php/Biologie_Totale

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.