Bain dérivatif : une détox express efficace !

Dans cet article je vais vous parler du Bain Dérivatif. Et je vous préviens, c’est de la bombe !

Partout on entend parler de détox. En effet c’est un sujet très important pour celui qui veut prendre soin de sa santé. Détoxifier le corps est une étape cruciale et incontournable dans le cadre d’une prise en charge de sa santé.

Bain dérivatif

 

Comme je vous l’expliquais dans cet article, il est très bénéfique (surtout aux changements de saisons) de procéder à une détoxification de l’organisme. Et pour se faire, de nombreuses solutions existent. J’ai mentionné les principales lors des bonnes résolutions de début d’année : https://comprehension-sante.com/detox-bonne-resolution-2018/.

 

Mais il en est une que je n’ai pas évoquée. Au-delà de son aspect tabou, c’est une technique très puissante pour faire le grand nettoyage dans votre corps. Une méthode express, puisqu’en quelques heures vous faites peau neuve. Et pour ne rien gâcher, c’est à votre portée gratuitement !

 

Je sais, vous n’y croyez pas.

 

Pourtant vous allez voir que cette “pratique” est aussi efficace que rapide ! Je vous ai prévenu. C’est magique ! Winking smile Elle vous débarrasse des toxines que vous avez dans le corps et revitalise tous vos organes en un temps express ! Smile 

Je vais vous parler du Bain Dérivatif. Et vous allez rire…

 

 

 

Mais c’est quoi, ça, les bains dérivatifs…!?

Le bain dérivatif est une méthode ancestrale qui permet d’abaisser la température du corps.  ==>> Une façon naturelle de purifier son organisme et de le protéger des maladies !

France Guillain: originaire de Polynésie, diplômée d’études supérieures, auteur de très nombreux bestsellers et longsellers, grande navigatrice et skipper autour du monde avec ses enfants.

 

Cette méthode a été initialement introduite par le naturopathe allemand Louis Khune (1835-1901). Remise au goût du jour 100 ans après par France Guillain, elle consiste à utiliser la fraîcheur de l’eau au niveau de l’aine et du périnée pour mobiliser les intestins.  Pour faire simple, cette baisse de température très localisée a une action directe sur :

  • la régulation de la température corporelle,
  • la musculature périnéale,
  • la motilité intestinale
  • et sur les fascias qui transportent nos graisses via la lymphe.

 

Les fascias sont des tissus conjonctifs fibreux qui enveloppent tous nos organes (muscles, artères, glandes…). Très innervés, ils permettent la circulation de la lymphe qui expulse les graisses sous l’effet du froid.

 

Vidéo interview de France Guillain : https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=97fLSAiktJM

 

 

 

A paraître prochainement : Le Bain dérivatif Broché – 24 octobre 2018 – France Guillain

 

 

 

 

Le bain dérivatif, comment ça marche ?

 

Le but est de se débarrasser des “mauvaises graisses”, celles qui sont stockées dans les tissus et qui encrassent notre organisme.

Nous sommes constitués principalement de 2 sortes de graisses, comme je vous en parlais déjà ici. Et ce sont les “mauvaises graisses” qui sont évacuées par les graisses fluides qui circulent via la lymphe. En fait, le but est de se débarrasser des “mauvaises graisses”, celles qui sont stockées dans les tissus et qui encrassent notre organisme. Elles sont mobilisées vers les intestins, et évacuées, pour un meilleur fonctionnement de l’organisme.

 

Pour nos ancêtres des pays chauds qui vivaient nus, la transpiration rafraîchissait naturellement cette zone.  Mais aujourd’hui nous nous sommes sédentarisés et nous vivons engoncés dans des vêtements serrés. Du coup, la température moyenne du corps a légèrement mais sensiblement augmenté. Cette élévation de notre température corporelle entraîne un état inflammatoire quasi permanent ! D’où l’intérêt des bains dérivatifs…!

 

 

 

Les bienfaits “du glaçon dans la culotte”:

Bon, c’est une façon imagée de vous présenter cette méthode peu orthodoxe…

Je décline toute responsabilité de “fonte des glaces” si vous prenez ça à la lettre ! Mais attendez, ne partez pas, c’est très sérieux !!

Des glaçons dans la culotte, une façon imagée de vous présenter les bains dérivatifs

 

Parmi les bienfaits du bain dérivatif, il y a celui de lutter contre la constipation. La constipation, c’est un véritable fléau de notre époque. On en a tous souffert un jour ou l’autre, pas vrai ? C’est le signe d’un intestin en mauvais état, du moins qui ne fonctionne pas de manière optimale ! Eh oui, idéalement, il faudrait aller à la selle 2 à 3 fois par jour. Autant de selles que de repas ! Parce que, plus les aliments restent longtemps dans le corps , plus la putréfaction se développe.

 

La constipation est une véritable source d’empoisonnement du corps. La nourriture est censée circuler. Au passage, notre corps sélectionne tous les éléments nutritifs des aliments, puis direction la sortie… Une fois les nutriments extraits, les déchets n’ont plus aucun intérêt et devraient être expulsés le plus rapidement possible.

(( Mais bon, c’est tout un sujet, le pipi-caca-popo…je reviendrai là-dessus dans un prochain article ! ))

 

Très sérieusement, le bain dérivatif, comme il stimule le transit, il lutte donc contre la constipation !

 

Liste (non exhaustive) des bienfaits du bain dérivatif

 

Et voici une liste (non exhaustive) des bienfaits de cette pratique : vous pouvez surfer ici : https://je-pratique-le-bain-derivatif-avec-yokool-poche.fr/temoignages/acne (utiliser le menu déroulant alphabétique sur la gauche)

  • éviter la rétention d’eau
  • réguler le transit intestinal
  • alimenter les muscles, les organes et les os
  • éliminer les déchets du métabolisme
  • améliorer la résistance au froid par régulation de la température interne
  • améliorer les problèmes d’incontinence urinaire
  • éliminer les déchets venus de l’extérieur
  • soulager les douleurs en général
  • relais hormonal notamment durant la ménopause
  • transport des millions de cellules souches adultes
  • meilleure silhouette (favorise la perte de poids, élimine la cellulite…)
  • amélioration de la circulation sanguine et lymphatique (d’où soulagement des jambes lourdes…)
  • amélioration de la résistance au froid et à la chaleur
  • favoriser la guérison des maladies infantiles (varicelle, rougeole, rubéole…)
  • apaisement de la fièvre 
  • assainissement de la peau (éruptions cutanées, acné…)
  • tonifier les muscles
  • améliorer le tonus
  • favoriser l’endormissement et la qualité du sommeil…
  • Il aurait même une action directe sur la fonction sexuelle des hommes et des femmes (libido réveillée) et favoriserait la fertilité !

 

Si l’on en croit les multiples témoignages sur ce site, les bienfaits sont infinis !!!

 

 

Le bain dérivatif en pratique :

 

En fait, il y a 2 manières de pratiquer ces bains dérivatifs :

 

1) La première, c’est la plus simple :

Tout ce dont vous avez besoin c’est  d’un gant et d’un peu d’eau froide… Il suffit de remplir une bassine d’eau fraîche et de se positionner au-dessus des toilettes. Si vous avez la chance d’être équipé(e) d’un bidet, c’est l’accessoire idéal. Faute de quoi, on fera avec la position assise sur le trône… Avec le gant (ou une éponge) mouillé(e) vous vous frictionnez au niveau de l’aine en laissant couler l’eau froide jusqu’au périnée. Pour des explications anatomiques visuelles, voir ici et là…

 

Attention, il est essentiel que le reste du corps soit très bien couvert et que vous ayez chaud ! Le contact de l’eau froide ne doit pas faire frissonner. Tout l’art du bain dérivatif consiste en ce contraste corps chaud // parties intimes au frais.  Pensez donc à bien vous habiller pour être bien au chaud, il faut être bien confortable.

Non, non, ce n’est pas une blague…

 

Vous trouverez confirmation de tout cela sur le site de France Guillain. Tous les détails sont expliqués dans ses livres :

 

Le bain dérivatif ou D-CoolinWay : Cent ans après Louis Kuhne… Broché – 5 octobre 2009

 

La méthode: Bain dérivatif, alimentation, soleil, argile Broché – 22 octobre 2015

 

 

Le mois prochain, France Guillain fait ré-éditer son livre qui a connu un franc succès :

 

Personnellement, j’ai acheté son livre en 2008. Je pense qu’il contient toutes les informations nécessaires. Mais si vous voulez vous le procurer, autant attendre la ré-édition.

 

 

Il est important de prolonger cet entraînement un minimum de 20 minutes. Idéalement une demie heure, pour profiter des bienfaits ! C’est vrai, cela prend du temps… Ça demande de la disponibilité. Mais ça ne coûte pas cher (surtout au vu des bienfaits) ! Mais si vous souhaitez y consacrer moins de temps, alors voyez l’autre alternative…

 

 

2) La deuxième manière, la plus pratique :

Pour ma part, c’est celle que j’ai adoptée. Après avoir pratiqué la 1ère méthode, cette 2ème solution est plus facile à mettre en œuvre. Surtout question temps…

Il s’agit de pratiquer le bain dérivatif à l’aide de pochettes fraîches. Pour en faciliter l’expérience, France Guillain a mis au point des pochettes de gel spécialement conçues pour cette mise en pratique.

 

Retrouvez les poches spéciales Yokool ici.

On place cette poche au congélateur puis dans la culotte (ou le slip, puisque c’est aussi bien pour les hommes que pour les femmes !)

On place cette poche au congélateur puis dans la culotte (ou le slip, puisque c’est aussi bien pour les hommes que pour les femmes !) Très pratique quand on est à la maison ou assis au travail.

 

Avantage : on peut vaquer à ses occupations ou profiter de périodes en position assise (pour ceux qui travaillent dans des bureaux…)

 

Inconvénient : c’est plus long que pour la technique manuelle à l’eau. Il faudra plusieurs pochettes car elles se changent toutes les 30 minutes, et il est préférable de faire une heure de bain dérivatif avec les pochettes Yokool.

 

Plan B :

Pour ceux qui veulent un plan B, ne loupez pas cette vidéo ! Et promettez-moi de ne pas (trop) rigoler… Winking smile Enfin si, on peut rire, même on doit, c’est bon pour la santé !

 

 

France Guillain :

Mais qui est cette femme aux pratiques si “étranges”…?

 

France Guillain est originaire de Polynésie. Après des études scientifiques, elle obtient un diplôme d’État en diététique, puis entreprend des études supérieures littéraires. Navigatrice chevronnée, elle fait le tour du monde sur son voilier pendant 20 ans (avec ses enfants). Mais elle ne cesse d’étudier, cumulant diplômes et recherches.

 

Dès 1970, elle publie de nombreux ouvrages et des articles de presse dans lesquels elle partage ses expériences et ses découvertes. Ses livres sur les vertus des bains dérivatifs et de l’argile verte sont des best-sellers.

France Guillain est originaire de Polynésie. Après des études scientifiques, elle obtient un diplôme d’État en diététique, puis entreprend des études supérieures littéraires.

 

La preuve par l’exemple ! Sa santé et sa grande vitalité sont des gages de l’efficacité de sa méthode.

Aujourd’hui c’est une célèbre diététicienne avec une grande expérience. Très éclectique dans ses publications, (récits, nouvelles, roman, essais, histoires pour les enfants, cours de mathématiques…) elle est surtout connue pour ses ouvrages sur le bien-être. Les plus célèbres sont ceux sur l’argile (2006), sur les bains dérivatifs et poches de gel (2007), et “Le Miam-Ô-Fruit” (2012).

 

Ouvrages :

L’argile tout simplement ! Broché – 21 juin 2006

 

Le Miam-Ô-Fruit : Le Guide du Miammeur Poche – 27 septembre 2012

 

Le Bain dérivatif Broché – 24 octobre 2018

 

Je ferai prochainement un article sur le “miammeur”, comme elle l’appelle, ainsi que sur “Le Miam-Ô-5”… Smile

 

 

Remarque :

D’ailleurs, bien sûr, comme toute méthode, une approche globale de notre santé est importante. Si vous pratiquez ces bains dérivatifs mais que vous avez une très mauvaise hygiène de vie par ailleurs, l’efficacité ne sera pas optimale. France Guillain accorde une importance de premier ordre à notre mode alimentaire. C’est ce qu’elle explique dans nombre de ses ouvrages en général, et dans son célèbre “Miam-Ô-Fruit”en particulier.

 

Une vision holistique est forcément préférable quand on traite de santé. Nous ne sommes pas juste un corps avec des organes indépendants, n’est ce pas…? Je crois qu’on est un peu plus complexe qu’un simple corps fait de multiples pièces détachées assemblées harmonieusement… Smile

Nous sommes un corps fait de multiples pièces détachées interdépendantes les unes des autres

Alors, pour optimiser les bienfaits de cette pratique originale, rien de tel qu’une révision de notre régime alimentaire et de notre mode de vie en général ! A ce propos, vous pouvez voir quelqu’uns de mes conseils ici ou …ou bien encore là…parmi tant d’autres !

 

 

 

A qui le tour ?  

Comme je vous le disais, les bains dérivatifs s’adressent à tout le monde.

Ils sont préconisés pour les femmes mais aussi pour les hommes. En réalité, toute la famille peut en bénéficier. La seule précaution sera d’adapter le temps d’application à l’âge de l’enfant. Alors que quelques secondes de froid localisé suffiront à un nouveau-né, on pourra se contenter de quelques minutes pour un jeune enfant.

 

Par exemple 1 minute pour un bébé ou 5 minutes pour un enfant à la maternelle, etc… Le tout étant que ce soit progressif, et fait plusieurs fois par jour et sur le long terme. C’est-à-dire pendant plusieurs jours d’affilé. On ne peut pas espérer en attendre des bienfaits si on ne le fait que ponctuellement, of course…!

Le bain dérivatif peut être appliqué plusieurs heures. Cependant il est conseillé pour un adulte de commencer par 20-30 minutes maximum et d’augmenter progressivement afin que ce ne soit pas trop violent pour votre corps.

 

Bref, vous l’aurez compris, cette méthode est une détox douce et ultra puissante à la fois, si on la pratique régulièrement.

 

 

Choisissez votre méthode et mettez-la en pratique !

Essayez d’abord avec un bidet

Avant d’investir dans du matériel (type Yokool), je vous recommande d’essayer la méthode économique. A savoir, le bidet ou la bassine d’eau fraîche sur les toilettes. Mais surtout, pensez à bien vous habiller pour ne pas frissonner. Le reste du corps doit être bien au chaud. C’est cette différence thermique qui rendra l’expérience aussi agréable qu’efficace.

Encore plus économique : la bassine d’eau

 

Si vous utilisez une poche de gel, vous pouvez la positionner par-dessus un vêtement fin.  Vous pouvez doubler vos sous-vêtements. Ou bien glisser quelques mouchoirs en papier (par exemple) entre la poche froide et votre anatomie. Ou bien vous attendez un peu que la poche se réchauffe. Le tout est que le processus ne soit pas douloureux…

 

A chacun de s’adapter par rapport à sa sensibilité. Et surtout, passez à l’action !

 

 

 

Les contre-indications :

Ces bains dérivatifs seront toutefois à éviter chez certaines personnes :

  • celles ou ceux en manque important de vitalité (en épuisement total)
  • ou ayant subi une opération chirurgicale récente (attendre 6 mois)
  • ou ayant des prothèses chirurgicales ou un stimulateur cardiaque
  • à éviter également chez la femme dont la grossesse résulte d’une FIV (les bains dérivatifs seront sans danger après le premier trimestre)

 

Par contre, aucune contre-indication pendant les grossesses naturelles ! Smile

 

 

Ma conclusion :

Le bain dérivatif est donc une méthode de détox douce, non invasive et sans effets secondaires indésirés néfastes pour la santé. Il offre à l’organisme une détox profonde, avec une action puissante sur la globalité du corps. Véritable pilier de santé holistique, le bain dérivatif optimise le fonctionnement de tout notre organisme en éliminant les déchets du métabolisme ainsi que ceux venus de l’extérieur. Il agit sur le terrain inflammatoire qui est la base de la plupart des maladies et du vieillissement.

Le bain dérivatif reprogramme naturellement le corps tout entier à la pleine santé.

 

Les témoignages sont nombreux parce que les bénéfices du bain dérivatif sont également nombreux ! Et cela crée un cercle vertueux sur toutes les causes pouvant mener à un vieillissement prématuré. Son action anti-inflammatoire favorise une meilleure circulation sanguine et lymphatique. Cela procure un sommeil profond et réparateur, en effet, les bains dérivatifs permettent de lutter efficacement contre l’insomnie.

 

Mon expérience :

 

De mon expérience, c’est ce que j’ai remarqué en premier, comme amélioration dans ma propre santé !  La pratique des bains dérivatifs régule aussi le système hormonal et le système nerveux.  En période de ménopause, j’ai pu en constater des bienfaits également (ménopause et acné hormonale). Aidée par cette détox douce, la peau va donc logiquement pouvoir rayonner de l’intérieur. En augmentant l’élasticité de la peau, le bain dérivatif est le plus efficace des anti-rides car il ralentit de façon naturelle le vieillissement de la peau !

 

Le bain dérivatif reprogramme naturellement le corps tout entier à la pleine santé. Ne nous en privons pas ! Et merci à France Guillain qui, par son travail et ses livres, permet à un nombre toujours croissant d’entre nous de redécouvrir les bienfaits des Bains Dérivatifs …!

 

Pas facile de dire à vos amis que vous essayez une “nouvelle” méthode ??

 

==>>  Partagez cet article sans modération ! Dites à vos amis que vous avez quelque chose de rigolo à leur montrer. Je suis sûre que passé le fou rire, tous ceux qui essaieront en seront ravis !! Smile Winking smile

 

 

 

sources et pour aller plus loin…

https://www.bainsderivatifs.fr/

.fr/temoignages/toxines

https://www.yokool.fr/

https://www.yokool.fr/fr/page/pourquoi_4_poches_de_gel_au_moins

https://www.nana-turopathe.com/bain-derivatif/

https://je-pratique-le-bain-derivatif-avec-yokool-poche

https://www.femmeactuelle.fr/sante/medecine-douce/bain-derivatif-energie-25911

https://espritnatureel.com/2018/02/22/methode-detox/

https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=97fLSAiktJM

https://www.youtube.com/watch?v=iNCA6NQIOW0

http://www.taty.be/burnout/lestoposdetaty_burnout_bainsderivatifs.pdf

https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/23437/remodeler-sa-silhouette-eliminer-toxines-froid-avec-bain-derivatif

https://regenerescence.com/blogue/connaissez-vous-les-vertus-du-bain-derivatif/

https://www.santenatureinnovation.com/bains-derivatifs-un-mystere/

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.