Comment le CBD agit contre le stress et l’anxiété

Voici un article invité rédigé par Frédéric du site verena-vegetal. Il nous partage des solutions pour faire face au stress et à l’anxiété. On parle d’une fabrication française de compléments alimentaires de haute qualité.

Il est donc encore question de CBD, comme j’en ai déjà parlé ici sur ce blog.

Laissons la parole à Frédéric !

Le stress est le trouble psychologique le plus répandu à travers le monde et touche toutes les couches de la population, en particulier les jeunes.

En effet, selon une étude IPSOS, les jeunes sont nettement plus stressés, déprimés et en manque de sommeil que les autres catégories d’âge.

Ainsi, 53 % des moins de 25 ans et 52 % des 25 à 34 ans déclarent subir un « stress élevé » contre seulement 24 % chez les plus de 65 ans.

Si le stress a des effets à court terme, comme des troubles du sommeil, l’irritabilité, des troubles de la concentration, il a également des effets délétères à plus long terme : tension artérielle, augmentation du taux de sucre dans le sang, moindre efficacité du système immunitaire, etc.

C’est pourquoi si le stress devient chronique il faut s’en préoccuper et le traiter.

S’il existe de nombreux médicaments pour lutter contre le stress, de plus en plus de personnes se tournent vers des solutions naturelles et sans accoutumance, comme le CBD.

Qu’en est-il du CBD dont on vante les vertus potentielles anti-stress ?

Nous verrons dans cet article comment le CBD agit contre le stress en nous référant à des études récentes.

Qu’est-ce que le système endocannabinoïde

Pour comprendre l’effet du CBD sur le stress et l’anxiété, il est indispensable de comprendre au préalable ce qu’est le Système EndoCannabinoïde (SEC) (1) et le rôle qu’il joue dans l’organisme.

Pour cela, étudions d’abord sa sémantique.

Le mot “Cannabinoïde” vient de “cannabis”, et “endo” est l’abréviation de “endogène”, ce qui signifie qu’il est produit naturellement “à l’intérieur” du corps.

Ainsi, “endocannabinoïde” est une substance semblable au cannabis naturellement produite à l’intérieur de notre corps.

Vous avez bien lu, notre corps produit naturellement des molécules semblables à celles du cannabis.

Le SEC se compose en trois parties :

  • Les endocannabinoïdes : ce sont des substances chimiques qui activent des récepteurs (2) spécifiques présents à la surface des cellules. On les appelle également des ligands;

  • Les récepteurs du système nerveux et de l’organisme avec lesquels les endocannabinoïdes et les cannabinoïdes se lient;

  • Les enzymes qui aident à décomposer les endocannabinoïdes et les cannabinoïdes provenant du monde végétal (phytocannabinoïdes).

Le système endocannabinoïde est fondamental pour maintenir l’équilibre général du corps.

 

En effet, notre corps essaye constamment de maintenir un environnement interne stable et s’adapte en permanence à son environnement.

Cet état d’équilibre s’appelle l’homéostasie (3).

Si l’on vulgarise ce terme, il s’agit du tableau de bord d’une voiture, indiquant si l’engin fonctionne correctement et alertant en cas de défaillance.

A l’échelle du corps humain, l’homéostasie se matérialise par différents éléments : la température corporelle, les niveaux d’hormones, le rythme cardiaque, le niveau d’énergie, le taux de sucre dans le sang, etc.

Or pour maintenir cet état d’équilibre, notre système endocannabinoïde utilise des récepteurs dont le rôle est de détecter des changements produits dans notre corps.

Grâce à ces récepteurs, le système endocannabinoïde contrôle un grand nombre de fonctions vitales, telles que : l’appétit, la digestion, la fonction immunitaire, l’inflammation, y compris la neuro-inflammation, l’humeur, le sommeil, le stress et l’anxiété.

Mais quel est le lien entre le système endocannabinoïde et le CBD ?

Il a été démontré que le CBD stimule notre système endocannabinoïde, le rendant en quelque sorte plus performant et donc plus à même de réguler le stress et l’anxiété.

Nous verrons dans la suite du document comment le CBD agit concrètement sur le SEC.

Comment le CBD agit contre le stress

  • Qu’est-ce que le CBD ?

Dans un premier temps, il est nécessaire de rappeler, si besoin, ce qu’est le CBD.

Officiellement connu sous le nom de cannabidiol, le CBD est un cannabinoïde.

A ce titre, le CBD fait partie de la centaine de cannabinoïdes différents que l’on retrouve dans le chanvre (cannabis), au même titre que le THC, connu pour ses effets psychotropes.

Il faut savoir que les cannabinoïdes se trouvent principalement dans les feuilles et les fleurs de la plante de cannabis, tandis que l’huile alimentaire de chanvre est principalement extraite à partir des graines.

Une fois extrait de la plante, le CBD se présente sous la forme d’un liquide incolore et cristallin. Il peut alors être ingéré sous la forme d’huile sublinguale ou s’appliquer sur la peau en cosmétique notamment pour ses vertus anti-inflammatoires.

Si l’on prête au CBD de nombreuses vertus potentielles, il est surtout connu pour agir favorablement contre le stress et le sommeil.

Voyons concrètement quels sont ses effets dans notre corps.

  • Le CBD améliore la signalisation entre les récepteurs CB1 et l’anandamide

Nous l’avons vu, notre système endocannabinoïde utilise des récepteurs pour maintenir un état de stabilité corporel et émotionnel. C’est pourquoi la défaillance de ces récepteurs peut l’empêcher de remplir son rôle.

Or, des études (4) se sont penchées sur les effets du stress sur l’organisme et ont constaté que le stress chronique pouvait altérer le fonctionnement des récepteurs CB1 qui signalent l’anandamide (5), un endocannabinoïde présent dans l’amygdale, une zone du cerveau essentielle au traitement de la peur, de l’anxiété et de la dépression.

Cela signifie que le stress chronique détériore la capacité de notre corps à le combattre ; un cercle vicieux en quelque sorte.

Or, lors d’une étude menée sur des souris, les chercheurs ont constaté que le CBD améliore la signalisation des récepteurs CB1, permettant en partie d’expliquer l’effet anti-stress du CBD.

  • L’impact du CBD sur la sérotonine

Par ailleurs, les recherches ont récemment mis en lumière le lien entre le CBD et la sérotonine (6).

Surnommée “hormone du bonheur”, la sérotonine est un neurotransmetteur fortement impliquée dans la gestion des humeurs.

En outre, cette dernière est impliquée dans la régulation de fonctions telles que la thermorégulation, les comportements alimentaires et sexuels, le cycle veille-sommeil, la douleur, l’anxiété ou le contrôle moteur.

D’après les études, le CBD viendrait interagir avec les récepteurs de la sérotonine ce qui aurait pour effet d’améliorer ses effets à travers le corps et permettre de mieux gérer le stress et l’anxiété.

Que nous apprennent les études menées sur les humains ?

Si de nombreuses études ont été menées sur des animaux, encore peu d’études ont été réalisées à ce jour sur l’être humain.

Analysons les résultats de deux études menées ces dernières années.

Dans une étude plus récente (2020) (7), les chercheurs ont évalué les effets du CDB chez 397 adultes vivant en Nouvelle-Zélande. Les participants ont consommé du CBD pour divers troubles, notamment des douleurs non cancéreuses, des symptômes liés au cancer, des symptômes neurologiques et des symptômes de santé mentale.

Résultats :

  • Tous les groupes ont signalé une amélioration de leur qualité de vie globale après trois semaines de traitement au CBD. Les personnes qui ont reçu un traitement au CBD pour l’anxiété ou la dépression ont constaté une amélioration de leur capacité à remplir leurs fonctions quotidiennes et à réduire la douleur et les symptômes liés à l’anxiété ou à la dépression.

  • 70 % des participants à l’étude ont fait état d’un certain niveau de satisfaction à l’égard du traitement par le CBD, allant de bon à excellent. Seuls 9,9 % des participants ont subi des effets secondaires indésirables, tels que la sédation et les rêves éveillés. Une proportion encore plus faible de la population étudiée (0,8 %) a signalé une aggravation des symptômes.

Dans une autre étude (8) datant de 2019, les chercheurs ont évalué les effets du CBD chez 72 adultes souffrant d’anxiété ou de troubles du sommeil. La majorité des participants ont reçu 25 milligrammes de CBD une fois par jour (mg/j). Quelques participants ont reçu 50 ou 75 mg/j. Une personne ayant des antécédents de traumatisme et de troubles schizo-affectifs a reçu jusqu’à 175 mg/j.

Résultats :

  • Après les deux premiers mois de traitement au CBD, 78,1 à 79,2 % des participants ont signalé une amélioration des symptômes liés à l’anxiété. Cependant, 15,3 à 19,5 % des participants ont vu leurs symptômes s’aggraver après le traitement au CBD.

 

Conclusion

Si nous avons actuellement des preuves scientifiques que le CBD agit sur le fonctionnement du système endocannabinoïde, nous ne mesurons pas encore toute la portée du CBD sur l’organisme.

En effet, les recherches ont démontré que le CBD active certains récepteurs permettant en réaction à l’organisme de mieux gérer le stress et l’anxiété. Cependant, de nombreux chercheurs pensent qu’il existerait d’autres récepteurs endocannabinoïdes.

Plus largement, le cannabis contient plus d’une centaine de cannabinoïdes, qui agissent différemment sur notre organisme.

La portée thérapeutique du chanvre n’en est donc qu’à ses débuts mais promet de belles découvertes.

 

Sources :

  1. https://www.lanutrition.fr/a-quoi-sert-le-systeme-endocannabinoide

  2. https://www.alloprof.qc.ca/fr/eleves/bv/sciences/le-maintien-de-l-equilibre-sanguin-l-homeostasi-s1281

  3. https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-homeostasie-13763/#:~:text=L’hom%C3%A9ostasie%20correspond%20%C3%A0%20la,que%20soient%20les

  4. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24882055/ 

  5. https://fr.wikipedia.org/wiki/Anandamide#:~:text=L’anandamide%20ou%20N%2Darachidonoylethanolamide,en%20particulier%20dans%20le%20cerveau.

  6. https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-serotonine-4570/

  7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7330185/

  8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6326553/

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.