Qu’en est-il des cellules du corps humain ?

Classé dans : Cellules, Corps humain | 0

Les estimations des scientifiques nous dévoilent que nous sommes constitués d’un très grand nombre de cellules. Nous en aurions entre 60 et 100 000 milliards, voire plus (cent mille milliards… enfin, beaucoup quoi !). Et ces cellules se renouvellent sans cesse.

 

Cellules
Selon les scientifiques, nous avons entre 60 et 100 billions de cellules dans le corps, voire plus !

 

 

Comment vivent nos cellules ?

Chaque jour, notre corps élimine en moyenne 300 milliards de cellules vieilles ou abîmées.

 

Nos cellules vivent plus ou moins longtemps en fonction du tissu et de l’organe du corps où elles se trouvent.

 

Chaque jour, notre corps élimine en moyenne 300 milliards de cellules vieilles ou abîmées !

Mais toutes ne sont pas remplacées au même rythme. Ce renouvellement est propre à chacun des 200 types de cellules qui composent les tissus et les organes de notre organisme.

 

 

 

 

 

Nos organes ont une capacité de régénération stupéfiante !

 

Le foie :

 

Le foie peut se reconstituer complètement !

Par exemple le foie, il s’agit d’un organe qui peut se reconstituer complètement.

Ainsi, si vous avez un foie gras et que pendant un an vous vous mettez à la diète, vous aurez un foie neuf (cela est valable aussi pour l’alcool) à condition qu’il reste un quart de foie en bon état.

C’est comme cela que l’on peut, en changeant ses habitudes alimentaires, obtenir un foie neuf.

 

 

Les cellules du foie, dites hépatocytes, se renouvellent régulièrement mais ont une durée de vie beaucoup plus longue que les globules.

Elles peuvent vivre un an, et même jusqu’à 500 jours. Par exemple, une personne de 50 ans a pratiquement refait son foie une cinquantaine de fois.

Évidemment, cela est vrai dans la mesure où ce foie n’a pas été intoxiqué par l’alcool, la drogue ou trop de sucres transformés en gras, responsables de « foie gras » dénommé scientifiquement « stéatose hépatique».

 

Le foie est donc  capable de se régénérer !

 

Autre exemple : après une intervention chirurgicale enlevant jusqu’à 80 % de la masse hépatique totale (1500 grammes, soit 2 % du poids du corps), les 20 % restant sont capables de régénérer (et donc de reconstruire) complètement tout le foie à partir de ce qu’il en reste en seulement 6 mois !

 

Le pancréas :

 

Les cellules du pancréas se renouvellent aussi.

Les cellules du pancréas se renouvellent aussi.

 

En effet, après une inflammation aiguë bénigne du pancréas, les scientifiques ont observé une réparation intégrale de sa structure démontrant la capacité de régénération.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les régénérations cellulaires rapides

 

L’œsophage :

 

Les cellules de l’œsophage se renouvellent toutes les semaines.

Les cellules de l’œsophage se renouvellent toutes les semaines.

 

Elles n’ont pour rôle que d’humecter le conduit œsophagien dont les parois sont lisses, appliquées l’une contre l’autre. Cela permet d’aider à la descente des aliments longuement mastiqués, broyés et prêts à être digérés dans l’estomac.

 

L’estomac :

 

Par contre, les cellules de l’estomac, destinées à fabriquer le liquide gastrique acide pour la deuxième phase de la digestion, après celle commencée dans la salive, ont une belle durée de vie.

 

La durée de vie des cellules de l’estomac peut atteindre une année.

 

Les intestins :

La muqueuse intestinale est entièrement renouvelée en quatre jours !

Les cellules des intestins ne servent que quelques jours avant d’être évacuées par l’organisme. En effet, la muqueuse intestinale se renouvelle au rythme incroyable d’un million de cellules par minute. En quatre jours, vous avez un intestin tout neuf !

 

Ce phénomène de renouvellement s’appelle l’entéropoièse, mot copié de la formation des globules du sang dans la moelle osseuse, nommé hématopoïèse.

 

 

 

Les cellules de l’intestin grêle, aussi appelées entérocytes, absorbent les micronutriments préparés par la digestion et fabriquent des immunoglobulines A, anticorps chargés de la protection de la muqueuse intestinale.

 

Le côlon :

Les cellules du côlon se renouvellent tous les 4 à 6 jours.

 

Les cellules du côlon (colocytes ou colonocytes) se renouvellent tous les 4 à 6 jours. La plupart des nutriments qui parviennent au côlon vont subir la fermentation bactérienne.

Ce sont les bactéries du côlon qui utilisent les fibres des aliments qui ne sont pas complètement digérés comme source d’énergie. Les acides gras à chaînes courtes constituent le produit final du travail des bactéries. 

 

 

 

 

Autres exemples :

 

  • Les cellules des papilles de la langue, qui se renouvellent tous les 10 jours et les cellules de l’odorat tous les 3 mois.

 

  • Celles de la peau se régénèrent totalement en quelques semaines en raison des agressions extérieures. Les cellules de la peau ont une durée de vie de seulement 28 jours

 

  • Quant aux globules blancs que contient notre sang, ce sont les premières cellules du système immunitaire à lutter contre les maladies et certaines d’entre elles ne vivent que quelques petites heures.

Voir mon article sur le sytème immunitaire ici.

 

  • Alors que les globules rouges se renouvellent tous les trois mois dans notre sang.

 

Les globules rouges se renouvellent tous les trois mois dans notre sang.

 

  • Comptez 3 à 6 mois pour le renouvellement des ongles.

 

Les cellules de la rétine se renouvellent en moyenne chaque 10 jours.
  • Et les yeux, alors ? Les cellules de la rétine appartiennent à une membrane très fine constituée de différentes couches de cellules, dont les plus sensibles à la lumière ont des photorécepteurs. Elles se renouvellent en moyenne chaque 10 jours.

 

  • Les cellules normales de la prostate ont une durée de vie d’environ 2 à 3 mois. Sauf en cas d’inflammation ou d’infection de la prostate (prostatite) ou sauf en cas d’adénome ou de cancer, bien sûr.

 

 

 

 

Les régénérations cellulaires lentes

 

Les os :

Il faut attendre une dizaine d’années pour que nos os soient totalement régénérés.

Pour ce qui est des cellules dont la régénération est lente, il est possible de citer les os, bien qu’ils ne soient pas constitués de cellules mais ils sont formés par des cellules.

 

Il faut attendre une dizaine d’années pour que notre squelette soit totalement régénéré.

 

Les muscles :

 

Nos muscles ont une régénération très lente…

Pour trouver des cellules qui se régénèrent lentement, il faut aller voir au niveau des muscles, qui se renouvellent sur une période d’une quinzaine d’années.

 

Surtout au niveau du myocarde, le muscle cardiaque. En effet, pour ce dernier, seulement 1% des cellules sont régénérées chaque année après l’âge de 20 ans.

 

 

 

Les cheveux :

 

Pour ce qui est des cheveux, on en perd une centaine par jour et la chevelure met entre 2 et 7 ans à se renouveler !

 

 

 

 

Notre corps, architecture grandiose !

 

En bref, nous nous renouvelons tout le temps. Le problème, c’est que l’on se renouvelle avec des pièces détachées de notre âge.

En gros, on peut dire que nous avons un nouveau corps chaque année !

Pas complètement, mais la plupart de nos organes auront été renouvelés, pour certains plusieurs fois…

Alors, dans ces conditions, comment se fait-il qu’il puisse y avoir des erreurs ? Que certaines cellules deviennent cancéreuses ?

Dans un corps en bonne santé, la vie et la mort des cellules s’équilibrent. Toxines = problèmes

En fait, c’est l’environnement dans lequel se trouvent les cellules qui, dans certains cas, peut devenir toxique.

C’est l’accumulation des TOXINES qui pose problème.

Parce que les cellules ne peuvent pas muter dans un environnement sain.

Ceci est essentiel à savoir, et à prendre en compte.

En effet, dans un corps en bonne santé, la vie et la mort des cellules s’équilibrent. Celles-ci se développent pour répondre aux besoins de l’organisme puis, l’heure venue, entament un processus de suicide programmé : l’apoptose.

 

 

 

 

Lorsque l’environnement se détériore et devient toxique pour nos cellules

 

Lorsque les cellules baignent dans une mer de toxines, cela peut entraîner des ruptures de l’ADN. Même parmi les cellules qui se renouvellent.

Et lorsque les branches de l’ADN sont endommagées, se sont toutes sortes d’enzymes de notre corps qui viennent réparer cet ADN.

 

Mais si l’environnement est propice au développement du cancer alors oui, les cellules cancéreuses vont se développer et elles vont avoir le dessus sur les cellules saines…

 

Si l’environnement est propice au développement du cancer alors oui, les cellules cancéreuses vont se développer et elles vont avoir le dessus sur les cellules saines.

Avant d’échapper à tout contrôle, la cellule a, généralement durant des années, subi des agressions répétées (radicaux libres, mutations génétiques, virus, etc..)

 

Elle a ainsi accumulé les mutations dans son ADN, qu’elle a réparé en partie seulement.

 

Sans être éliminée, la cellule a continué à se multiplier. Jusqu’à ce que ces mutations apportent à ces cellules la capacité de se reproduire de manière anarchique.

Ainsi, le cellules ne répondent plus aux signaux leur indiquant qu’elles doivent mourir (ce fameux suicide programmé qu’on appelle l’apoptose).

 

 

 

L’homéostasie

 

Ceci est ma compréhension du fonctionnement du corps humain.

J’ai essayé de vous l’exprimer avec des mots simples, pour que vous compreniez que toutes ces cellules qui composent notre organisme fonctionnent de manière optimale dans un environnement propice.

Et comme ces cellules se renouvellent régulièrement, il est toujours possible de revenir à l’équilibre.

Si on laisse faire la nature, avec un environnement sain, le corps recherche toujours cet équilibre.

 

Toutes ces cellules qui composent notre organisme fonctionnent de manière optimale dans un environnement propice (sain).

 

Autrement dit, si on élimine les toxines et les toxiques à la source, le corps retrouve naturellement cet équilibre.

Cela s’appelle l’homéostasie

 

L’homéostasie est le phénomène par lequel l’organisme est maintenu autour d’une valeur bénéfique, grâce à un processus de régulation.

 

C’est la magie de la Nature…

 

Si vous avez aimé mon article, dites-le-moi en commentaires en bas de cet article.

 

Vous pouvez vous abonner à mon blog pour ne pas manquer mes prochains articles ! Pour cela, dirigez-vous tout en bas de l’article et cochez les casesprévenez-moi de tous les nouveaux commentaires par e-mail” et/ou “prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail“.

 

Pour vous abonner au blog, dirigez-vous tout en bas de l’article et cochez les cases “prévenez-moi de tous les nouveaux commentaires par e-mail” et/ou “prévenez-moi de tous les nouvaux articles par e-mail”.

 

Je développerai prochainement cette notion essentielle d’homéostasie, à l’origine de notre santé…

 

A bientôt !

 

 

 

 

sources :
http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-sein/Facteurs-de-risque/Predispositions-genetiques
http://www.oncoprof.net/Generale2000/g02_Prevention/g02_p01.php
http://www.oncoprof.net/Generale2000/g13_Psychologie/g13_ps01.php
https://www.anoasisofhealing.com/
https://www.youtube.com/watch?time_continue=17&v=ZCiuMomjVx0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.