La détox comme bonne résolution 2018

C’est le moment de parler de bonnes résolutions ! Et de détox.

La plupart d’entre nous en adopte en cette période de l’année, c’est de saison…

Résolutions 2018 : une cure de détox ?
Résolutions 2018 : une cure de détox ?

 

Hé bien, pour ma part, je vous propose de commencer 2018 avec comme objectif de prendre soin de soi.

Puisque comme moi vous êtes conscients que notre alimentation est à la base de notre bien-être et de notre santé, vous allez avoir à coeur de vous nourrir avec des aliments compatibles avec notre organisme. Mais avant toute chose, il s’agit de se détoxifier de toutes les toxines emmagasinées. En effet, notre corps a accumulé un maximum de toxines et de pollutions, au travers de ce que nous mangeons, mais pas que. Les pollutions sont partout autour de nous; dans l’eau, dans l’air, les médicaments…à l’intérieur même de nos habitations… Ainsi, il est judicieux, de temps en temps, de procéder à une détoxification de l’organisme. C’est ce que je vous propose en ce début d’année, une belle cure détox pour se nettoyer de l’intérieur. Détoxifier, c’est une bonne idée, mais par où commencer, me direz-vous ?

 

Détoxifier notre organisme encrassé :

Pour retrouver force et vitalité, il faut nettoyer notre corps en profondeur et de manière efficace. C’est tout l’intérêt d’une cure de détoxination…

Nous sommes naturellement dotés de puissantes capacités d’élimination et de régénération. Et heureusement, car ces capacités sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme et donc au maintien de la santé. Toutefois, de nombreuses perturbations viennent souvent entraver ces processus et cela peut nous conduire jusqu’à la maladie. Que ce soit notre mode de vie ou les contraintes physiques aussi bien que psychologiques ou psychiques, les processus d’homéostasie sont souvent mis à mal… La cure détox, c’est un très bon moyen pour aider notre corps et pour permettre à nos capacités d’autoguérison de s’exercer.

 

Qui a parlé de toxémie ?

En naturopathie, l’encrassement de l’organisme est appelé toxémie.

L’encrassement de l’organisme, appelé “toxémie” en naturopathie, peut résulter de notre manière de nous alimenter.

Dans le jargon médical, la toxémie décrit le passage et l’accumulation de toxines bactériennes dans le sang, due à une défaillance du système d’élimination de l’organisme. Les organes chargés de cette élimination ne font plus leur travail correctement et donc les toxines d’origine endogène ou exogène s’accumulent dans le sang.

Et de l’encrassement, il y en a de nombreuses sources… Il peut venir de la sédentarité, du stress, des pollutions de toutes sortes… mais aussi et peut-être surtout, de l’alimentation.

 

 

Essayons de comprendre les causes de cette toxémie :

Les toxines d’origine endogène, celles qui émanent de l’organisme, sont produites par le corps lui-même.  C’est surtout lorsque la digestion ne se fait pas correctement, l’intestin produit alors des toxines. Il y a aussi celles issues de la vie cellulaire, les cellules mortes ou encore celles sécrétées par certains micro-organismes.

Les toxines d’origine exogènes proviennent de notre environnement et / ou de notre mode de vie. Il s’agit par exemple de tous les éléments toxiques qui nous polluent. Et ils sont malheureusement tout autour de nous : dans l’agriculture (qui produit notre alimentation), dans les médicaments (qui d’un côté nous soignent, mais contiennent des molécules chimiques indésirables…), dans les pollutions de l’air… et de l’eau…! Sans parler des nanoparticules qui sont omniprésentes dans notre quotidien !

 

La cure de détox, souveraine pour la santé !

Le problème survient lorsque les apports de toxines (ou éléments toxiques) sont supérieurs à la capacité de l’organisme à les éliminer. Lorsque la toxémie est plus importante que ce que nos organes peuvent évacuer, les problèmes arrivent. C’est là qu’on commence à souffrir de fatigues diverses et les maladies vont surgir progressivement. C’est pourquoi il est essentiel d’aider l’organisme à se détoxifier… Donc, réaliser ponctuellement une cure de détox, c’est une très bonne initiative. Et cette détoxination peut être salutaire en permettant d’éliminer les maladies  ou mieux, en prévention, pour ceux  qui se portent bien, cela permet de conserver la santé.

 

4 outils pour votre cure détox  :

 

Il existe plusieurs méthodes naturopathiques pour se détoxifier. Ces diverses techniques peuvent être utilisées indépendamment les unes des autres, ou bien en synergie pour une efficacité encore plus grande.

 

Première méthode  :

Ce qu’il est indispensable de faire dans un premier temps, c’est de réduire la toxémie, c’est-à-dire éliminer les surcharges. Et en tout premier lieu les surcharges alimentaires. Il s’agit donc de procéder à un réglage alimentaire. Et pour ce faire, je vous conseille d’opter le plus possible pour des produits biologiques. Non ce n’est pas une mode, ni une tocade. Avec les produits bio, vous réduisez un maximum les pesticides et autres produits chimiques. Consommez aussi des produits de saison, c’est plus logique et écologique. Et parmi ces produits, les fruits et les légumes sont à privilégier. Ils devraient idéalement représenter au moins les trois quarts de notre bol alimentaire. Dans notre société, nous consommons beaucoup trop de viande, et aussi trop de produits transformés.            

                                                                                                                                                            

Deuxième méthode  :

Il convient également de manger avec frugalité. A ce propos, je vous conseille mon article sur l’hygiène alimentaire que vous pouvez revoir ici pour identifier la différence entre la faim et l’appétit. Il faut donc manger en quantité raisonnable en évitant de se resservir. Si certains d’entre nous évitent de trop manger pour ne pas trop grossir, sachez que c’est une très bonne raison pour ne pas surcharger nos organes d’élimination. Il faudrait toujours sortir de table en ayant (un petit peu) faim… Cela signifie que l’on soit à l’écoute de nos sensations lorsque l’on mange afin de savoir si nous avons assez mangé ou si c’est de la gourmandise.

Bien mastiquer permet de soulager notre système digestif lorsqu’il devra éliminer certaines toxines. La digestion commence dans la bouche !

Par ailleurs, il est important de consommer des aliments simples, le moins transformés possible, le plus brut qu’il soient. Comme il est important de bien mastiquer puisque la digestion commence dans la bouche, grâce aux enzymes salivaires, comme je l’ai expliqué dans mon article cité ci-dessus.

 

 

 

Troisième méthode  :

Une attitude intéressante lors d’une cure de détox est la monodiète. Elle consiste à ne consommer qu’un seul aliment pendant une durée d’au moins 24h. Bien sûr ce sera plutôt un aliment d’origine végétale, comme des carottes, des pommes ou du raisin. Cela peut aussi se faire avec du jus (fait à l’extracteur) ou encore avec du riz (sans sauce, of course…). On peut d’ailleurs renouveler cette journée de monodiète  1 fois par semaine, ce ne serait pas une mauvaise habitude.

 

Quatrième méthode   :

Qui est en quelque sorte le prolongement de la précédente : je veux parler du jeûne. Il s’agit d’un micro-jeûne puisqu’on ne parle que de 24 heures, mais on ne consomme aucune nourriture solide pendant ces 24h. Histoire de faire un peu le vide dans nos estomacs surchargés… D’ailleurs, mieux que la monodiète, le jeûne intermittent qui se pratique une fois par semaine (de préférence le même jour) est une pratique réellement très bénéfique pour la santé. Vous trouverez de nombreux témoignages ici ou bien sur cette habitude aux bienfaits avérés. Mais attention, le jeûne est un outil thérapeutique puissant. La libération de toxines peut être rapide et peut entraîner des difficultés au niveau des reins, émonctoire essentiel. Les personnes qui prennent beaucoup de médicaments doivent avoir conscience que le corps peut avoir du mal à éliminer les molécules de synthèse qui sont remises en circulation. Le jeûne demande au corps une force vitale plus importante que la monodiète. Attention aussi pour les personnes diabétiques ou anorexiques ou pendant la grossesse, où un accompagnement est nécessaire pendant un jeûne, même sur une courte durée. La monodiète est plus simple à mettre en place sans accompagnement.

 

Synthèse des 4 méthodes :

Ces quelques outils simples dont je viens de vous parler, visent à augmenter les processus d’élimination et donc la détoxination. Ils permettent de favoriser ou d’accélérer la digestion, afin de diminuer la production de toxines digestives. Cette amélioration permet non seulement d’économiser de l’énergie nerveuse mais elle permet surtout de renforcer notre système immunitaire. Et l’immunité, vous savez comme c’est essentiel à notre santé, (c’est mon cheval de bataille !) comme vous pouvez le revoir dans mon article ici.

 

 

L’importance des émonctoires :

 

Les émonctoires sont chargés d’évacuer les déchets de notre organisme afin de le maintenir en équilibre. Il est donc important d’ouvrir ces émonctoires afin qu’ils éliminent un maximum de ces toxines. Nos principaux émonctoires sont : les poumons , les reins, la peau, le foie et les intestins. Notre organisme dispose également d’autres voies d’élimination comme le vagin pour les femmes, le cuir chevelu (la peau), les excrétions nasales, auriculaires ou lagrimales…

 

Le drainage des émonctoires :

La naturopathie nous renseigne sur l’activité de nos organes.

Les poumons :

Avec le foie et les intestins, ils sont en mesure d’éliminer les déchets tels que les colles. Vous pouvez consulter ce lien pour en savoir plus sur les “colles”. Bien que le rôle principal des voies respiratoires soit avant tout d’éliminer les déchets sous forme de gaz, elles peuvent aussi rejeter des déchets solides, comme des glaires ou des poussières.

 

Les reins :

Ils filtrent le sang et éliminent les déchets (les cristaux) par l’urine dans laquelle ils sont dilués. Les urines sont normalement de couleur jaune clair.

Boire de l’eau permet à nos reins de mieux filtrer le sang et d’éliminer des déchets.

 

Elles peuvent devenir beaucoup plus foncées et plus abondantes lorsque nous éliminons une quantité plus importante de déchets. Les reins peuvent être sollicités en buvant plus d’eau ou grâce à une stimulation par massages.

 

 

 

 

La peau :

C’est un organe à part entière, qui constitue une double porte d’élimination très importante. Même si l’élimination se fait de manière très discrète, la peau rejette des déchets sous forme de cristaux dissous dans la sueur, grâce aux glandes sudoripares, ainsi que des déchets colloïdaux dissous dans le sébum sécrété par les glandes sébacées. C’est un organe d’élimination essentiel car très étendu (puisque la peau recouvre tout notre corps !), parfois sous-estimé me semble-t-il. Je pense qu’il faut veiller à ce que notre peau puisse respirer correctement. Sinon les déchets qui ne trouveraient pas la voie de sortie par la transpiration resteraient dans l’organisme ce qui contribuerait à en augmenter son encrassement.

 

Le foie :

C’est sans conteste l’émonctoire le plus important. Son rôle est, entre autres, de filtrer le sang, de neutraliser les toxines que le sang lui apporte continuellement et de les éliminer, comme le font les autres émonctoires. Mais il est aussi capable de neutraliser de nombreuses substances toxiques et cancérigènes s’il est en bonne santé et travaille suffisamment. Les déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile. Une bonne production et un écoulement régulier de bile sont donc non seulement garants de bonnes digestions, mais aussi d’une bonne détoxication.

 

Les intestins :

Avec une longueur moyenne de 7 mètres et un diamètre entre 3 et 8 cm, ils ont une fonction fondamentale dans l’élimination. En effet, ils collectent tous les déchets provenant de l’activité des autres organes  (foie, pancréas, et vésicule biliaire). A la fin du processus digestif, les déchets sont évacués grâce au côlon sous forme de selles. Si ce travail d’élimination ne se produit pas, les substances stagnant dans les intestins peuvent fermenter ou se putréfier, ce qui contribue énormément à l’encrassement du terrain (auto-intoxication !). Il est donc important d’aller à la selle régulièrement, idéalement quotidiennement. Pour ceux qui souffrent de constipation, des drainages intestinaux ne peuvent qu’avoir des effets salutaires.

 

Il est possible d’ouvrir un ou plusieurs émonctoires en même temps, cela dépend de la nature et de la quantité de toxémie à évacuer et de l’énergie vitale dont on dispose !

 

 

Techniques pour solliciter nos émonctoires :

On peut utiliser la phytologie (l’étude des plantes) pour drainer les émonctoires. Aussi l’hydrologie (l’eau) ou la réflexologie (points réflexes) pour les stimuler.

Des techniques naturopathiques comme la kinésiologie (exercices physiques) ou la pneumologie (techniques respiratoires) sont également souveraines pour le bon fonctionnement des émonctoires.

Des techniques naturopathiques comme la kinésiologie (exercices physiques) ou la pneumologie (techniques respiratoires) favorisent le bon fonctionnement des émonctoires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les signes de surcharge de nos organes :

Pour les poumons, ils ont besoin d’être drainés en cas de glaires ou de mucosités. En cas de congestion, le besoin de cracher est irrépressible. Le corps essaie de se débarrasser des trop-pleins.

 

Dans le cas des reins, un fonctionnement anormal peut se caractériser par des urines troubles, incolores, foncées ou laiteuses. Un changement de couleur des urines est un signe à prendre en considération.

 

Pour la peau, c’est encore plus simple. Un teint terne, des démangeaisons ou des boutons sont autant de signes de surcharges. Qui n’a jamais eu de réactions épidermiques à la suite d’abus de chocolat ou autre…? Notre corps ne ment pas. Il nous avertit des abus que nous faisons…

 

Lorsque le foie est surchargé, on peut se sentir nauséeux. Parfois la langue est blanchâtre et le teint jaunâtre. Une surcharge émonctorielle du foie peut également se traduire par des migraines oculaires ou ophtalmiques. C’est le cas de ma fille qui a des migraines lorsque son foie lui dit “stop!”. Il faut savoir être à l’écoute des signes du corps.

 

Et enfin si l’on est constipé, que l’on souffre de ballonnements ou de gaz, la cure de détox sera intéressante pour désengorger les intestins.

 

 

Solutions naturelles que je vous propose :

Pour les poumons et les voies respiratoires :

Même si de nombreuses plantes sont expectorantes ou fluidifiantes des sécrétions bronchiques, l’exercice physique est la solution pour les poumons.

20 minutes de marche active quotidienne peuvent être très bénéfiques pour les poumons et le confort respiratoire.

En effet, en augmentant la ventilation, l’activité physique permet d’assurer un bon drainage des sécrétions des bronches et des sinus. De fait, cela permet de luter contre “le nez bouché”. Il vaut mieux privilégier de l’exercice physique “court” mais régulier. 20 minutes de marche active quotidienne peuvent être très bénéfiques pour les poumons et le confort respiratoire.

Par ailleurs, les principaux aliments utiles sont : le thym, le serpolet, le pin sylvestre, la pulmonaire (comme son nom l’indiqueWinking smile), l’eucalyptus, le radis noir, le plantain, le marrube blanc, le bouillon-blanc, l’hysope, le bleuet, l’origan

Les voies respiratoires peuvent également être aidées par l’utilisation des huiles essentielles, par les inhalations et par leur stimulation grâce à la réflexologie.

 

Pour les reins :

Attention, il convient d’être vigilant quant au drainage des reins car il diminue l’énergie vitale et il peut aussi être à l’origine d’une déminéralisation. Sinon, on choisit des plantes diurétiques pour les reins, comme le bouleau, l’aubier de tilleul, le sureau, le pissenlit ou encore la verge d’or, la reine-des-près, le chiendent, la bruyère, la piloselle, la prêle, l’oignon, le poireau, les pédoncules de cerises et  les choux.

 

Pour la peau :

Pour ce qui est de la peau, les 20 minutes de marche cités plus haut seront un exercice physique souverain. Cet émonctoire est aussi stimulé à travers les bains chauds ou saunas, les massages, les frictions, les exercices physiques et une exposition raisonnable au soleil. On peut y associer des plantes sudorifiques (pour augmenter les effets de la transpiration) comme la bourrache, le sureau, la bardane ou la reine des prés. La pensée sauvage, l’ortie ou la camomille sont aussi des plantes susceptibles d’ouvrir les pores de la peau.

 

Pour le foie :

Si l’on souhaite drainer le foie, on va utiliser des plantes hépatiques comme l’artichaut (très puissant), le radis noir, le romarin, la fumeterre ou le pissenlit. Ce dernier est un excellent diurétique car il draine en même temps les reins.  Ces plantes, utilisées seules ou en synergies, augmentent la filtration des produits chimiques par le foie et aident à éliminer les toxines. On peut également avoir recours à l’hydrologie chaude pour le stimuler, soit par des bains chauds soit par une bouillotte.

 

Pour les intestins :

Les plantes laxatives douces permettent de faciliter l’évacuation intestinale.Les plus connues sont les graines de lin ou de psyllium, mais il y a aussi la réglisse ou la mauve, entre autres.

 

Tout ceci favorise le maintien du bon équilibre de notre organisme.

 

Petite cure de détox avant le grand nettoyage de printemps…

Je vous propose de commencer l’année avec une “petite” cure de nettoyage. Dans quelques mois, au printemps, je vous reparlerai de détox, mais on abordera quelque chose d’un peu plus complet. Prenez ces conseils comme un rodage, essayez quelques techniques de drainage, vous n’en retirerez que des bienfaits ! Et n’oubliez pas, buvez 1 litre à 1 litre et demi par jour minimum, plus encore si vous faites de l’exercice physique.

Bien faite, la cure de détox vous apportera beaucoup de bienfaits. Elle pourra être suivie d’une cure de revitalisation, pour combler d’éventuelles carences. Prenez conseil auprès d’un praticien de santé compétent.

 

 

 

sources:

https://www.amazon.fr/Manuel-d%C3%A9toxication-Christopher-Vasey/dp/2889114856/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1515107025&sr=8-1&keywords=manuel+de+d%C3%A9toxication

Pour en savoir plus sur les émonctoires:

http://www.christophervasey.ch/francais/articles/colles_et_cristaux.html

http://www.naturopathietroublesalimentaires.com/pages/les-emonctoires-c-est-quoi.html

https://ostrogradsky.wixsite.com/naturo/single-post/2016/11/02/Les-%C3%A9monctoires-cest-quoi-

Pour des infos complémentaires sur la détox, je vous conseille de faire un petit tour sur le blog de mon amie Véronique, spécialiste du sujet !

Véronique Duivon – Naturopathe – objectifdetox.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le jeûne :

Le jeûne comme voie thérapeutique, reportage d’ARTE (Le jeûne, une nouvelle thérapie ?) :

https://www.gloria.tv/video/gJNyUvBmUjbn3ZfdXWKATTGia

Le site de Justine Lamboley :

http://jeuneralamaison.fr/

et son livre, préfacé par mon voisin et ami Thierry Casasnovas 🙂

Jeûner à la Maison : Le guide pratique pour faire un jeûne ou une cure détox – JUSTINE LAMBOLEY

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  

4 Responses

  1. Véronique.

    Magnifique dossier sur la cure detox !
    Vraiment très complet..
    Merci kristine pour cette super promo de ce super outil de santé..

  2. Chaîn gabriella

    Bonjour au sujet du citron bio que j ai aussi dans mon jardin je ne peux en boire car la nuit seulement ,,j ai des douleurs aux hanches que je dorme à droite ou gauche cela perturbé mon sommeil ,,,,,, j ai aussi achete du collagène de bovin acheté sur télé achat pareil j ai mis du temps à comprendre que je ne pouvais ni prendre du citron et le collagene pourtant sois disant bon pour la santé pourquoi,,…..????? Étant asthmatique je prenais le citron pour des mucosités cdlt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.