holistique

| 0

Du grec “holos”: “entier”

On parle de “santé holistique” lorsqu’on s’intéresse à l’ensemble de l’organisme, par opposition à la médecine conventionnelle qui en général se focalise principalement sur l’organe malade. Pour la médecine holistique, la personne malade est considérée comme un tout: un corps + un esprit + une âme. Notre corps est un tout et il en va de même de notre santé qui revêt des dimensions physiques, émotionnelles, psychologiques et spirituelles.

Le tout est supérieur à l’addition des parties, autrement dit: 1 + 1 = 3 (voir Tal Schaller)

Je ne résiste pas au plaisir de citer le docteur Jacques Labescat: “Où sont nos anciens médecins qui, au lieu de combattre les maladies, soignaient les personnes atteintes?” (“Potions magiques de médecins oubliés”).