Le CBD, une nouvelle panacée ?

CBD : le sujet en vogue ces temps-ci !

Le CBD n’est en fait issu de rien d’autre que du chanvre. Une plante oui, mais pas n’importe laquelle…

Si je vous parle souvent de telle ou telle plante et de ses bienfaits, comme ici ou , en encore , le cannabis sativa a des propriétés bien à part.

chanvre

 

Le CBD, kézako ?

C’est une molécule faisant partie de la famille des cannabinoïdes. À l’instar du THC, c’est une substance active présente dans le plant de chanvre (dont on tire la résine de cannabis). Il est le deuxième cannabinoïde le plus étudié après le THC.

CBD = Cannabidiol

THC = TétraHydroCannabinol

Le CBD a une concentration (en pourcentage de matière sèche) entre 0,1 et 2,9 %. Il est présent dans trois médicaments : le Sativex, l’Epidiolex et le Cannador. Le cannabidiol module les effets du THC. Il aurait également des propriétés psychoactives mais de plus amples études scientifiques objectives doivent être menées pour clarifier ces effets sur le fonctionnement cérébral.

Le Cannabidiol module les effets du THC. Il aurait également des propriétés psychoactives mais de plus amples études scientifiques objectives doivent être menées pour clarifier ces effets sur le fonctionnement cérébral.

Il a montré des effets sédatifs chez l’animal.

D’autres recherches montrent également que le CBD augmente la vigilance. Il pourrait faire décroître le taux d’élimination du THC dans le corps en interférant dans son métabolisme dans le foie.

Le Cannabidiol est un produit très lipophile et se retrouve dans le lait maternel. Il aurait également un effet sur les récepteurs à la nicotine et jouerait un rôle dans l’arrêt et le sevrage du tabac.

(Source : Wikipedia)

 

Le CBD et la législation française

Vous ne pouvez pas ne pas l’avoir remarqué… Le cannabis thérapeutique est un sujet brûlant depuis quelques temps !

En France, le CBD n’est ni légal ni illégal en soi dans la mesure où la loi ne s’est pas encore prononcée à son sujet. Il bénéficie donc de ce que l’on appelle vulgairement un “vide juridique”.

Fait encourageant cependant, le ministère de la santé s’est prononcé en faveur du CBD en affirmant que le Cannabidiol “apparaît comme légal” (Source : Le Parisien), constituant une dérogation à la législation.

« Dans les faits, la substance étant relativement nouvelle, elle n’est pas encore réglementée à l’heure actuelle et le terme CBD n’est présent dans aucun texte législatif, ce qui le rend de fait disponible à la vente comme n’importe quel autre produit, explique David JULIA. Ce n’est pas le cas du cannabis avec plus de 0,2% de THC et le chanvre ou Cannabis industriel qui lui, est réglementé depuis plusieurs années ».

 

L’industrie du chanvre

Le chanvre ou cannabis industriel (Cannabis Sativa L) dont est extrait le CBD est utilisé depuis des centaines d’années dans de nombreux domaines.

Par exemple dans le domaine industriel, comme celui du textile ou du BTP.

Il a donc été réglementé par l’arrêté du 22 août 1990 du code de la santé publique pour le cannabis.

Portant application de l’article R5181 pour le cannabis, il indique que la culture du chanvre industriel est autorisé sous condition : utilisation de graines contrôlées (variété et fournisseur) et taux de THC inférieur à 0,2%.

Les e-liquides, cristaux ou herbes au CBD provenant de chanvre industriel et contenant moins de 0,2% de THC peuvent donc être accessibles en vente libre et ce, quelque soit leur taux de CBD.

« La consommation, la vente, la culture et la promotion du cannabis avec un taux de THC supérieur à 0,2% est quant à elle formellement interdite en France par l’Article R5132-86 », rappelle David JULIA.

Ceci pour ne surtout pas prêter à confusion avec l’activité tout à fait légale dans leur boutique. Une activité d’ailleurs qui cartonne dans nombre de grandes villes françaises et qui fait régulièrement la Une des magazines ! Cela souligne l’ampleur du phénomène qui va bien au-delà, désormais, d’un simple effet de mode.

La promotion du cannabis est quant à elle totalement interdite en France par le code de la santé publique (Article L3421-4). Les professionnels n’ont donc pas le droit de présenter le cannabis sous “un jour favorable”.

A noter : cet article ne mentionne en aucun cas le terme CBD. Les revendeurs semblent donc libres d’en vendre ou d’en faire la promotion mais ne doivent pas le présenter comme un produit médicamenteux visant à soigner une maladie.

 

molécule du CBD

La légalité du CBD en France

La réglementation française prévoit que toutes les opérations concernant le cannabis sont interdites, notamment sa production, sa détention et son emploi. (Article R. 5132-86 I -1°du Code de la Santé Publique)*

Dès lors, tout produit contenant du cannabidiol extrait de la plante de cannabis est interdit, sauf s’il entre dans le cadre de la dérogation ci-après mentionnée.

Cette dérogation à ce principe d’interdiction existe afin de permettre l’utilisation du chanvre à des fins industrielles et commerciales, notamment dans l’industrie textile, automobile, dans les marchés du bâtiment, de la papeterie, de l’oisellerie et de la pêche, des cosmétiques, de l’alimentation humaine, ainsi qu’en jardinerie.

 

3 conditions cumulatives :

Ainsi, certaines variétés de cannabis ou de chanvre, dépourvues de propriétés stupéfiantes, peuvent être utilisées à des fins industrielles et commerciales sous trois conditions cumulatives :

1- les variétés de chanvre autorisées doivent figurer sur une liste du Code de la Santé Publique*

2- seules les graines et les fibres peuvent être utilisées; l’utilisation des fleurs est quant à elle interdite

3- la plante doit avoir une teneur inférieure à 0,2% en THC.

 

Le taux de THC

Le taux de 0.2 % de THC n’est pas un seuil de présence de THC dans le produit fini mais dans la plante elle-même. Or, des contrôles réalisés dans certains produits présentés comme contenant du CBD ont révélé la présence de THC.

La présence de THC dans les produits finis, quel que soit son taux, est interdite.

Les produits, et notamment les e-liquides à base de CBD sont donc interdits s’ils contiennent du THC quel que soit le taux. Egalement s’ils ne sont pas obtenus à partir de variétés de plantes autorisées.

Par ailleurs, il est rappelé qu’en France, les seuls produits contenant des THC et du CBD pouvant revendiquer des allégations thérapeutiques sont les médicaments autorisés par l’ANSM. Aussi ceux autorisés par la Commission Européenne sur la base d’un dossier évalué selon des critères scientifiques de qualité, de sécurité et d’efficacité. Le non-respect de cette réglementation est passible de sanctions pénales.

Enfin, certaines publicités en faveur de produits contenant du CBD semblent entretenir une confusion entre le cannabis et le CBD et faire ainsi la promotion du cannabis.

Cette pratique serait dès lors susceptible de constituer l’infraction pénale de provocation à l’usage de stupéfiant.

La MILDECA

Il s’agit de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues Et les Conduites Addictives (MILDECA). (4)

Voici ce que la MILDECA considère :

  • Les variétés de chanvre autorisées à des fins industrielles et commerciales sont réglementées et inscrites dans le Code de la santé publique.
  • L’utilisation et la commercialisation de fleurs ou feuilles de chanvre, ou de produits obtenus à partir de ces parties de la plante, ne sont pas autorisées, quelle que soit la variété.
  • Les e-liquides et autre produits à base de CBD sont interdits s’ils contiennent du THC quel que soit la quantité et s’ils ne sont pas obtenus à partir de variétés et de partie de plantes autorisées.
  • Aucune vertu thérapeutique ne peut être revendiquée notamment par les fabricants, vendeurs de produits contenant du CBD.
  • Toutes les publicités portant allégations de vertus thérapeutiques sont interdites (à l’exception des médicaments bénéficiant d’une AMM).

L’analyse selon laquelle il y aurait interdiction de THC quel qu’en soit le taux, même inférieur aux 0,2 %, visés par l’arrêté du 22 août 1990 modifié en 2004 ne va donc pas manquer de faire parler d’elle !

 

Et chez nos voisins ?

Le CBD est-il légal en Belgique ?

Jusqu’à présent, il régnait en Belgique un certain flou autour de la question de la légalité du cannabidiol (CBD).

Selon l’association Droits Quotidiens et après consultation du Parquet, il semble finalement que le CBD soit légal, du moins pour le moment. Il se situe en fait dans un vide juridique. Autrement dit, aucune loi n’interdit cette substance, car elle n’est pas considérée comme un psychotrope.

Le CBD n’aurait pas d’effets sur l’état du système nerveux, contrairement au THC (le tétrahydrocannabinol). (Le THC est un autre cannabinoïde principalement présent dans le cannabis).

Les différents produits contenant du CBD sont donc autorisés tant que leur taux de THC reste en dessous des 0,2 %. Cette limite s’applique dans la plupart des pays européens.

On peut se procurer des feuilles, de l’huile, de la pâte, du liquide pour cigarette électronique…

 

Les études scientifiques

À l’heure actuelle, de plus en plus d’études scientifiques sont menées sur le CBD.

On observe que cette molécule calme le consommateur et décontracte les muscles. On prête également au CBD des effets antistress, antidépressifs, antioxydants, anti-inflammatoires, antiépileptiques, etc.

Il semble donc que le cannabidiol, indépendamment du THC, produise de nombreux effets positifs.

En Suisse, le cannabis — avec un fort taux de CBD et moins de 1 % de THC — est commercialisé dans des boutiques spécialisées et certains bureaux de tabacs depuis 2011 et taxé de la même façon que le tabac.

En France, le cannabis à forte teneur en CBD peut désormais être légalement importé tant qu’il contient moins de 0,2 % de THC. Il n’est cependant autorisé que pour le vapotage.

Voir articles complémentaires dans les sources (1) et (2)

En 2019, la question est plus que jamais à l’ordre du jour ! (3)

Aucune description de photo disponible.

 

Dosage du CBD : comprendre les principes de base

Trouver le dosage correct de CBD peut prêter à confusion, en particulier pour ceux qui ne connaissent pas le composé thérapeutique.

Ce dosage dépend de nombreuses variables. La santé physique, l’âge, le poids, le métabolisme, la pathologie traitée et le produit au CBD utilisé ont tous un impact sur la posologie.

Il n’existe pas de réponse définitive, mais pour vous aider à choisir, j’ai rassemblé quelques informations essentielles ainsi que des conseils pour calculer le bon dosage pour vous.

Je fais également des tests sur moi depuis plusieurs semaines.

 

 

Mes conseils

Commencez par une huile au CBD . Vous devez vraiment choisir une marque de CBD à laquelle vous accordez votre confiance, c’est fondamental. Non seulement pour avoir un dosage précis, mais aussi pour vous assurer d’avoir un produit de qualité qui contient tout ce qu’il faut. Bien sûr sans additifs ou produits chimiques non désirés.

Après avoir fait le tour du problème, voici l’huile “Pure Gold” que j’ai choisie pour son excellente qualité et que je prends personnellement.

Le CBD semble sûr mais commencez par de faibles doses et allez-y lentement, afin de voir comment vous y réagissez. Si vous avez la diarrhée par exemple, c ‘est qu’il faut diminuer la dose.
S’il existe bien une règle d’or pour agrémenter notre prise de CBD, c’est de commencer par une dose modérée et d’ajuster en conséquence.

Le potentiel du CBD réside dans sa capacité à travailler avec le système endocannabinoïde et à compléter sa capacité à rétablir un équilibre. L’équilibre ne signifie pas inonder le corps, peu importe à quel point une substance apporte des bienfaits.

 

 

Posologie :

La quantité de CBD nécessaire pour avoir un impact varie d’une personne à l’autre. Certes, mais il faut aussi tenir compte de la méthode d’extraction utilisée par une entreprise, de ses techniques de production et de la pureté du produit final. Toutes ces caractéristiques jouent un rôle dans l’efficacité du CBD et affectent donc la quantité à consommer.

Pour le CBD que j’ai choisi, l’équivalent d’une (toute) petite cuillerée à café suffit. Gardez-la en bouche (sous la langue) quelques secondes. Idéalement 1 bonne minute, pour une meilleure absorption et pour en augmenter les effets plus rapidement. Ne vous inquiétez pas, elle n’a aucun mauvais goût !

Une fois établie la dose modérée adaptée à votre situation, il est alors possible d’augmenter la quantité de CBD consommée, si nécessaire.

Jusqu’à présent, le CBD a montré un excellent profil d’innocuité. Outre les interactions médicamenteuses potentielles, les données probantes ne montrent aucun problème de santé publique associé au CBD.

Comme je n’ai pas de pathologie particulière avérée, je me contente de cette prise quotidienne, le matin. Cette quantité m’a suffit à ressentir plusieurs bienfaits et ce, très rapidement !

Bien que le dosage puisse sembler un sujet intimidant au début, le principal point à retenir serait : écoutez votre corps.

En utilisant les recommandations ci-dessus comme point de départ, vous pourrez décider d’augmenter ou de diminuer la quantité de CBD en fonction de ce que vous ressentez.

Cannabis sativa

Ce que j’ai ressenti

Dès les premiers jours où j’ai commencé à consommer cette huile de chanvre de qualité supérieure “full spectrum”, j’ai ressenti des bienfaits.

Il ne m’a pas fallu plus de 2 ou 3 jours pour constater de belles améliorations niveau sommeil !

Au début, j’ai pensé que c’était une coïncidence. Mais rapidement j’ai constaté que je dors beaucoup mieux depuis que je consomme cette huile. Mon sommeil semble plus profond et est manifestement plus réparateur. Je me réveille le matin avec la sensation d’avoir vraiment dormi et je me sens bien reposée… Cela faisait longtemps que je n’avais plus ressenti cette sensation ! Aucun doute, ce n’est pas une coïncidence !

Par ailleurs, j’ai pu constater des améliorations au niveau digestif. Ou plus précisément au niveau intestinal…

Et pour l’instant, je n’ai plus ces petites douleurs embêtantes qui surgissent de temps en temps… Que ce soit le canal carpien, les crampes aux mollets, ou une vieille tendinite qui se réveille… Affaire à suivre !

 

 

Conclusion

Voici donc le lien de la boutique où j’achète mon huile, entre autres produits. Cette société ne vend que sur recommandation, et il faut être majeur, bien sûr, pour pouvoir passer commande. C’est pourquoi je vous partage ce lien qui vous permettra de passer votre commande si, comme moi, vous souhaitez essayer les bienfaits de ce CBD.

Pour pouvoir tester plusieurs produits, voici le pack que j’ai acheté, et que je vous conseille. Il offre un échantillonnage de plusieurs produits, tous très intéressants !

Si votre budget est serré, vous pouvez opter pour ce pack qui vous permet de goûter l’huile “Pure Gold” avec  la crème de soin, excellente pour le visage.

(Les packs sont toujours plus intéressants que les produits pris séparément. Mais bien sûr, chaque article se vend aussi individuellement…)

 

A votre santé !

 

PS : Vous pouvez poster vos remarques ou me poser vos questions dans les commentaires ci-dessous, j’y répondrai volontiers…

 

))) Kristine (((

 

 

 

 

sources :

(1) https://www.lemonde.fr/sante/article/2018/06/17/succes-du-derive-du-cannabis-agnes-buzyn-veut-clarifier-la-loi_5316568_1651302.html

(2) http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/06/26/25001-20180626ARTFIG00123-agnes-buzyn-patine-sur-l-interdiction-du-cannabidiol-cbd.php

(3) http://sante.lefigaro.fr/article/cinq-questions-sur-le-cannabis-therapeutique-en-voie-d-autorisation-en-france/

(4) https://www.drogues.gouv.fr/search/site/CBD?solrsort=ds_date_document%20desc

http://controverses.sciences-po.fr/archive/cannabis/index-9768.php

http://cannabissansfrontieres.org/cannabis-en-medecine-le-livre-du,516.html

https://www.cannabis-med.org/index.php?tpl=page&id=155&lng=fr

https://www.nouvelobs.com/societe/20190620.OBS14650/il-faut-legaliser-le-cannabis-le-rapport-choc-des-economistes.html#xtor=EPR-1-[ObsActu8h]-20190620

https://www.dinafem.org/fr/blog/comment-cannabis-ameliorer-vie-personnes-arthrite/?fbclid=IwAR3cZrwJg3hu4Ebh0dxy9U7j0VvcSEDmE2mvLOXw9HNtt-wsY7MLfWx0CnY CBD et arthrite !!!

https://www.lamota.org/fr/blog/combattre-douleur-cannabis-medicaments/?fbclid=IwAR3lI5LXu1-LKo4GHhW6Lo8VGvFesXSX1zCOiqfnWPCmPGJ9cjxQG7SUaNA

https://www.sain-et-naturel.com/nouvelle-recherche-dit-fumer-de-marijuana-provoque-complete-maladie-de-crohn-remission-45-patients.html?fbclid=IwAR0o7GtkSFOHlGdRO_sHsX94U-_NQlaMgI1tna5W4H3Rjp77FZ8DScQzOSs

https://www.plantes-et-sante.fr/articles/on-en-parle/2752-premier-feu-vert-pour-le-cannabis-therapeutique

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.