La mort est-elle la fin de tout ?

Classé dans : Mort - NDE, Témoignages | 0

La mort est-elle la fin de tout ?

Le 18 mai fut un jour particulier pour moi.

Le 18 mai, alors précisément que ma fille fête son 25ème anniversaire, mon oncle s’éteint dans sa 86ème année

C’est le frère de mon père, mon oncle Jean. Il est mon parrain également, comme cela se faisait du temps de mes grands-parents.

 

Mort
Le 18 mai, alors précisément que ma fille fête son 25ème anniversaire, mon oncle s’éteint dans sa 86ème année…

 

Mais pour moi, ce n’est pas une triste nouvelle. J’ai du chagrin pour ma cousine, qui est bouleversée. Pour mon père aussi, qui devra s’habituer à l’absence…

Je vais peut-être vous étonner mais voilà : je ne pense pas que la mort soit quelque chose de définitif…  !

 

 

 

Mort définitive ?

 

Face aux progrès de la médecine, la mort cérébrale est le critère retenu pour définir la mort légale. Cela veut dire que les médecins constatent un électroencéphalogramme plat pendant vingt minutes.

 

La mort cérébrale est le critère retenu pour définir la mort légale. Cela veut dire que les médecins constatent un électroencéphalogramme plat pendant vingt minutes.

 

Mais ce n’est certainement pas la dernière limite. Les techniques de réanimation risquent bien de faire bouger ces lignes dans les prochaines années. Ces techniques permettent de récupérer des personnes toujours plus loin, parfois les faire revenir de comas avancés.

Cela a permis la multiplication des EMI (Expériences de Mort Imminente) ou NDE (Near Death Experience) en anglais.

 

La vie, la mort, ces frontières que notre conscience a dressées pour nous permettre une certaine paix de l’esprit, sont-elles seulement réelles ?

 

La vie, la mort, ces frontières que notre conscience a dressées pour nous permettre une certaine paix de l’esprit, sont-elles seulement réelles ?

 

Se pourrait-il qu’il existe une continuité de la vie …?

La mort ne serait-elle pas définitive…?

 

 

 

Le Docteur Jean-Jacques Charbonnier

 

Médecin anesthésiste réanimateur, Jean-Jacques Charbonnier côtoie la mort au quotidien. Il a commencé à recueillir d’étranges témoignages de personnes qui disaient avoir des souvenirs de “l’au-delàaprès un arrêt cardiaque. De quoi s’agit-il exactement ?

 

Selon lui, il s’agit d’un phénomène plus fréquent qu’on ne le croit.

 

En 2001, une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet [2] et dirigée par le cardiologue néerlandais Pim Van Lommel a révélé que 18 % des personnes ayant fait un arrêt cardiaque font une “expérience de mort imminente“ !

En réanimation, la définition de mort cérébrale ne souffre aucune approximation. Ce sont des personnes dont le cerveau n’a plus aucune activité corticale enregistrable.

 

Mais le terme de mort “imminente“ ne convient pas au Docteur Charbonnier, il préfère parler “d’expérience de mort provisoire“.

Pourquoi ? Parce que toutes ces personnes connaissent un état de mort cérébrale provisoire !

En réanimation, la définition de mort cérébrale ne souffre aucune approximation.

Ce sont des personnes dont le cerveau n’a plus aucune activité corticale enregistrable.

 

 

 

 

 

Les expérienceurs

 

Ces “expérienceurs “ (c’est comme ça qu’on les appelle) n’approchent pas la mort : ils en reviennent !

Aujourd’hui, on estime à 60 millions le nombre d’individus qui auraient vécu une mort provisoire.

Y-a-t-il des points communs à ces récits ?

Oui.

 

On estime à 60 millions le nombre d’individus qui auraient vécu une mort provisoire.

 

À chaque fois, on retrouve évoquée la sensation de “sortir de son corps“ et l’expérience d’une forme de conscience où l’espace et le temps n’existent plus.

Les “expérienceurs” disent avoir la sensation de flotter au plafond et de voir leur corps en contrebas.

Ils peuvent captent par télépathie les pensées et les émotions du personnel présent dans la pièce.

Même voir ou entendre des choses qui se passent en dehors de la pièce

Ils parlent généralement d’une lumière qu’ils ne parviennent pas à décrire.

 

L’Amour qu’ils ressentent à ce moment-là est indescriptible.

 

Puis ils se réveillent tous bouleversés par cette expérience que la plupart qualifient comme étant la plus importante de leur vie.

Malgré de nombreux témoignages, le fait de revenir de la mort reste difficile à croire…

Cela ne cadre pas avec notre héritage culturel.

 

Malgré de nombreux témoignages, le fait de revenir de la mort reste difficile à croire… Cela ne cadre pas avec notre héritage culturel.

 

La mort est un sujet de conversation tabou pour beaucoup de personnes !

Nous sommes tous pétris de peurs ou de croyances…

Et vous, est-ce-que vous arrivez à aborder la mort sereinement ?

 

 

 

Témoignages :

 

Je m’intéresse au sujet ainsi qu’aux NDE (Expériences de Mort Imminentes).
S’il y en a parmi vous qui ont déjà vécu cette extraordinaire expérience, lors d’une anesthésie ou pendant un coma, merci de me contacterà cette adresse email ci dessous.

 

kristine.jouaux@comprehension-sante.com

 

Pour ceux qui accepteront, je souhaite collecter des témoignages, en vue de les partager ici dans cet article.

Merci de votre participation…

kristine

 

 

Sources :

les livres de Jean-Jacques Charbonnier :

Les 7 bonnes raisons de croire à l’au-delà : Le livre à offrir aux sceptiques et aux détracteurs

 

Les preuves scientifiques d’une vie après la vie

 

 

Histoires incroyables d’un anesthésiste-réanimateur

 

 

La médecine face à l’au-delà

 

 

La conscience intuitive extraneuronale : Un concept révolutionnaire désormais reconnu par la médecine

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.