Les saveurs de mon enfance

Classé dans : Alimentation | 4

Lorsqu’on parle alimentation ou saveurs, il y a toujours beaucoup à dire…!

Aujourd’hui je vais évoquer des souvenirs qui remontent à mon enfance. La raison est bien simple, cet article participe à l’événement interblogueur “Les 3 aliments qui me rappellent mon enfance”. C’est Marie, du blog Secrets de Nutritionniste qui organise ce “carnaval d’articles”, (comme on l’appelle dans le jargon des blogeurs).

 

Saveurs
L’insouciance de l’enfance

 

Et le sujet est plutôt sympathique, surtout que l’alimentation d’hier était très différente de celle d’aujourd’hui ! (Oh my god, j’ai quand même un demi-siècle de recul !!) Alors, je ne vais pas vous parler de comment l’industrie agroalimentaire s’est développée ces 50 dernières années… Mais plutôt comment certains aliments, ou certaines odeurs ou saveurs ont ce pouvoir de vous transporter dans le passé instantanément !

 

 

Le pouvoir des odeurs et des saveurs

Le cerveau enregistre tout !

Avez-vous déjà remarqué que les odeurs ont ce pouvoir de vous transporter dans le monde des souvenirs ? Ne vous est-il jamais arrivé de humer un plat, une cuisine, et de vous sentir transporté(e) des années en arrière, directement catapulté(e) dans la cuisine de votre grand-mère…?

 

Cette sensation de retour dans le passé peut surgir à tout moment, avec une expression verbale, une carte exhumée à l’improviste ou une rencontre fortuite lors d’une promenade.

Mais pour ma part, rien n’est aussi puissant que certaines odeurs… La mémoire olfactive est souvent très puissante, et c’est mon cas ! J’ai aussi une mémoire gustative, c’est-à-dire que certains goûts peuvent me faire remonter à la mémoire certains épisodes du passé. Vous aussi peut-être ? Un goût dans la bouche et ça vous rappelle quelque chose…? C’est plutôt bon signe ! Parce que si vous souffrez d’anosmie, comme le Professeur Joyeux nous en parlait dans cet article, attention ! La perte complète de l’odorat pourrait être les signes précurseurs d’une maladie neuro-dégénérative, ou un effet indésirable d’un médicament…

 

 

Premier aliment des saveurs de mon enfance : la tarte aux pommes !

La tarte aux pommes de mémé…

Lorsque j’étais enfant, nous allions très souvent chez mes grands-parents. En fait, dès qu’il n’y avait pas classe. Sinon la seule, c’était notre principale activité, notre seul loisir.

Et ma grand-mère nous faisait toujours une tarte aux pommes pour le goûter !

Je sais pas ce qu’elle y mettait dedans, mais c’était toujours le meilleur goûter dont on pouvait rêver ! Avec ma sœur, on avait toujours droit au même rituel : on n’oubliera jamais la sempiternelle tarte aux pommes !

Mais le pire c’est que comme j’étais jeune, je n’ai jamais prêté attention à comment elle la faisait vraiment. Elle faisait sa pâte, bien sûr, et en un tour de main. De la farine, de l’eau et du sel. Je suis même pas sûre si elle mettait du beurre ! (pas du prêt-à-dérouler du supermarché, si vous voyez ce que je veux dire…!) Et il y avait toujours des pommes, chez mes grands-parents… Ma grand-mère les coupait toujours de la même manière.

La tarte de ma grand-mère était vraiment irremplaçable. Simple et toujours pareille…

Et à chaque fois que je fais une tarte à mes enfants, je ne peux pas m’empêcher de penser à ma grand-mère ! Ah…, la tarte aux pommes de mémé, c’était quelque chose…!

La mienne ne me semble jamais aussi bonne, même si les enfants en raffolent… Quand même. A chaque nouvelle tarte et à chaque bouchée, je replonge de cette époque surannée de mon enfance chez pépé-mémé. Et le pincement au cœur est toujours le même… Ça doit être ça, le monde des adultes, non…?

 

 

2ème aliment des saveurs de mon enfance : les beignets de patate douce (mais pas n’importe lesquels !)

Patates douces

C’était chez les mêmes grands-parents, mais là, c’est mon grand-père qui officiait ! C’était beaucoup moins souvent que les tartes aux pommes, mais pépé a aussi imprimé ma mémoire, avec ses beignets de patates douce !

Oh là là, que c’était bon !!

Je ne sais pas pourquoi, mais c’était sa spécialité.Il devait aimer ça, et c’est toujours lui qui les faisait… Curieusement, c’est aussi à peu près la seule chose que je l’ai jamais vu faire en cuisine. Mais quand on y avait droit, aux beignets de patate douce de pépé, on s’en léchait les doigts !

Est-ce que c’est pour ça que j’ai toujours des patates douces à  la maison ? Sûrement. Mais je n’ai pas le coup pour faire ces beignets comme mon grand-père… Il passait ses tranches de patate douce à la poêle, avec un peu de pâte, le tout saupoudré de sucre…hum que c’était bon !

Il me suffit de mettre ma poêle à chauffer, avec mes rondelles de patates à côté de moi pour déjà sentir le goût de ce souvenir ! Incroyable, ce que la mémoire peut nous jouer comme tour, vous ne trouvez pas !? Je salive déjà, rien qu’à vous le raconter… Ah, les saveurs de l’enfance… (Tiens du coup, je sais ce que je vais leur faire pour goûter aujourd’hui !)

 

 

3ème aliment des saveurs de mon enfance : la clémentine…

Les clémentines de mon enfance

Un autre aliment qui me transporte direct dans le passé c’est la clémentine (ou la mandarine, même si ce n’est pas la même chose).

Dans mon enfance, il n’y avait pas une profusion alimentaire comme aujourd’hui. (Non, non, à mon époque les dinosaures avaient déjà disparu !) Et les agrumes, on ne les avait qu’à Noël.

Ça a bien changé, je sais.

Mais quand j’étais enfant, les mandarines et clémentines faisaient partie des “surprises” de Noël.

Pour ceux qui avaient la chance d’en avoir dans le jardin, ils étaient à peu près mûrs en fin d’année. Et pour les autres (dont nous faisions partie), ce bel agrume parfumé égayait les étals des marchands, tel des boules de Noël à accrocher sur le sapin.

Et surtout, nous gardions la peau pour la sécher près de la cheminée, pour embaumer armoires et vêtements. Lorsque les peaux étaient sèches et craquantes, on s’amusait, ma sœur et moi, à les jeter au feu pour les voir crépiter. J’en ai gardé une odeur mémorable et je ne peux m’empêcher, aujourd’hui encore, de mettre les épluchures au feu. Histoire de raviver ces souvenirs enfouis et de réveiller ces saveurs de mon enfance…

 

 

Ma réflexion

En évoquant ces souvenirs j’ai la sensation que le monde a beaucoup changé…

Quand j’étais petite…

C’était pas Zola, quand même ! Mais en 50 ans, il me semble que le monde s’est accéléré plus que durant les précédentes décennies. Nos modes de vie ont beaucoup évolué et notre société a profondément changé…

 

Bah…je parle comme une vieille…! Mais bon, c’est comme ça, non ? Je crois qu’il faut juste prendre la mesure des choses. Et j’élève mes enfants avec cette conscience. Je ne dis pas que j’ai raison. Je veux juste qu’ils comprennent que le monde tel qu’ils le connaisse n’a pas toujours été ainsi, et ne le sera peut-être pas toujours non plus…

 

Voilà où l’alimentation et les souvenirs nous mènent !

 

Kristine

 

sources :

mon monde intérieur et mes souvenirs d’antan

((( vous en avez l’habitude si vous me suivez depuis un moment, j’aime toujours sourcer mes articles ! Winking smile)))


 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    45
    Partages
  • 45
  •  
  •  

4 Responses

    • Kristine Jouaux

      Merci de ton gentil commentaire, Marie ! A croire que c’est ton sujet qui m’a inspirée…!! 😉 Et je vais me régaler de plonger dans les mémoires des autres blogeurs et articles…

    • Kristine Jouaux

      Bonjour Sarah,
      Merci pour ton commentaire, Sarah ! Très appropriée, l’expression de Proust !! Je la connaissais, en plus… Je n’ai qu’un regret, c’est de pas y avoir pensé lorsque j’écrivais l’article ! 😉 L’avantage, c’est que ça m’aura permis de me reconnecter à ton blog que j’avais déjà découvert il y a quelques temps. En plus, j’aime beaucoup ton style d’écriture 🙂
      C’est vrai, parfois les choses simples, comme les pommes, ou la tarte, sont les meilleures (pas juste pour les souvenirs, d’ailleurs) J’aime les choses simples, dans beaucoup de domaines…
      A bientôt j’espère !
      ))) Kristine (((

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.